• Une petite réflexion de votre serviteur, à partir de cette phrase de saint Paul : "Notre cité, à nous, est dans les cieux" (Ph 3, 20).  
        
    Le Pape Jean-Paul II a grandi dans un pays qui s'est effondré sous le poids de l'extrême gauche et le Pape Benoît XVI a grandi dans un pays qui s'est effondré sous le poids de l'extrême droite.
    Et pourtant, ces deux personnages sont devenus des Pasteurs de l'Eglise ! C'est extraordinaire !

        
    En effet, cela signifie que l'Esprit Saint a continué d'agir en eux, et ce malgré l'effondrement de leurs deux pays, et qu'Il a continué de les faire grandir dans la foi, dans l'espérance et dans la charité... jusqu'à les emmener au sommet de l'Eglise !
    Quelle merveille !!

        
    Cela nous montre que l'on peut tout à fait vivre dans un pays qui s'effondre sans s'effondrer soi-même et tout en continuant d'avancer sur le chemin de la sainteté... grâce à la force de l'Esprit Saint.
        
    Et si Dieu a accordé à Jean-Paul II et à Benoît XVI la grâce de devenir des Papes, alors combien plus Dieu accordera-t-il aux Français et à tous les hommes qui Le suivent toutes les grâces dont ils ont besoin pour avancer et pour grandir chaque jour intérieurement, et ce quels que soient les erreurs et le degré d'effondrement de leurs pays.
        
    Celui qui se sent citoyen des Cieux ne peut pas avoir peur de quoi que ce soit. Il sait que même si son pays s'effondre, Dieu le maintiendra debout ! Alleluia !!


  • Voici des paroles de Jésus, de la Vierge Marie et du Pape Jean-Paul II qui peuvent nous éclairer sur l'actualité. Ces paroles font jaillir en nous l'espérance autant qu'elles nous mettent en garde.
        
    A-Jésus :
    (Marc 3, 28-29)
    En vérité, je vous déclare que tout sera pardonné aux fils des hommes, les péchés et les blasphèmes aussi nombreux qu'ils en auront proférés. Mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, il reste sans pardon à jamais : il est coupable de péché pour toujours.
        
    B-La Sainte Vierge :
    1)-(Medjugorje, le 12 septembre 1985)
    Maintenant, faites dans vos maisons une consécration particulière à la croix. Promettez de ne pas offenser Jésus ni la croix, et de ne pas blasphémer.
    2)-(Medjugorje, le 25 mars 1999)
    D'une manière spéciale, petits enfants, je vous appelle à prier pour la conversion des pécheurs, de ceux qui transpercent mon cœur et le cœur de mon Fils Jésus par le glaive de la haine et du blasphème quotidien.
        

    C-Jean-Paul II :
    (extrait de l'encyclique "Dominum et vivificantem", 1986)
    Pourquoi le blasphème contre l'Esprit Saint est-il impardonnable ? En quel sens entendre ce blasphème ? Saint Thomas d'Aquin répond qu'il s'agit d'un péché "irrémissible de par sa nature, parce qu'il exclut les éléments grâce auxquels est accordée la rémission des péchés".
    Selon une telle exégèse, le "blasphème" ne consiste pas à proprement parler à offenser en paroles l'Esprit Saint; mais il consiste à refuser de recevoir le salut que Dieu offre à l'homme par l'Esprit Saint agissant en vertu du sacrifice de la croix. Plus >>
        
    Prière :
    Pour que la France ouvre grand son cœur à l'Esprit Saint, pour qu'elle sache toujours accueillir le pardon de Dieu et qu'elle annonce Jésus Christ ressuscité au monde entier : Je vous salue Marie...
        
    Lien :
    Le droit au blasphème et le blasphème contre l'Esprit Saint >>


  • A l'intention des visiteurs anglophones qui viennent sur ce blog (via Facebook, le Forum Medjugorje On Line...), voici une liste d'articles de ce site qui ont été traduits en anglais >>


  • Une petite réflexion de votre serviteur...
        
    Le Garde des Sceaux (c'est à dire le ministre de la Justice) n'est pas un ministre de la République comme les autres. Il a un rôle très particulier à jouer dans notre pays. En effet, il est celui qui doit veiller sur notre législation.
        
    Cela est très important car toutes ces mauvaises lois que la France a adoptées ces dernières années (lois sur l'avortement, sur le travail le dimanche, sur le mariage pour tous...) sont entrées dans notre pays en passant par la législation.
    Et les différents Gardes des Sceaux (étant tous des membres des gouvernements successifs, ces derniers étant eux-mêmes élus démocratiquement par le peuple) n'ont pas pu être ceux qui allaient les combattre, les empêcher de rentrer dans notre code civil et, ainsi, les empêcher de modifier les équilibres fixés par Dieu.
        
    Pendant la campagne présidentielle de 2007, François Bayrou (alors candidat UDF) avait attiré l'attention des gens sur le rôle du Garde des Sceaux. Pour renforcer l'impartialité et l'indépendance de ce ministre, il avait proposé que sa nomination par le Président de la République soit suivie d'une ratification par les députés (afin que l'on sente bien qu'il n'était pas le ministre d'un camp ou d'un autre).
        
    Personnellement, je ne suis pas certain que cette ratification (qui est une idée très intéressante) aurait vraiment changé les choses car les députés de droite et de gauche peuvent parfois arriver à se mettre d'accord pour soutenir des lois qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile (comme l'avortement). Et, de ce fait, ils peuvent très bien se "coaliser" pour favoriser la nomination d'un Garde des Sceaux qui ira dans leur sens.
        
    Pour que le Garde des Sceaux soit vraiment impartial et indépendant (et pour que les Français puissent avoir une confiance absolue en lui), il faut que ce soit une personne qui soit au-dessus des partis politiques, qui vienne d'un autre système tout en ayant une légitimité, qui connaisse très bien la France et son histoire et qui, en plus de cela, ait vocation à défendre la morale et les commandements de Dieu...
        
    Bref, il faut une personne qui agisse comme un puissant antivirus et qui protège efficacement notre législation en rejetant fermement tout ce qui ne va pas dans le bon sens (et tout en étant ouvert à ce que le gouvernement propose de bon, bien entendu).
        
    En 2007, j'avais proposé l'idée que ce poste soit confié au Roi de France (à vie) et je crois toujours en cette idée. D'autant plus
    que Saint Louis passait son temps à rendre la justice... un peu à l'instar de Jésus - un autre Roi - qui, au Ciel, juge les personnes qui paraissent devant lui.
       
    Cette idée ne me paraît pas du tout saugrenue mais, bien au contraire, extrêmement intéressante. Prenez le temps d'y réfléchir si toutefois elle vous fait sourire... Peut-être aurons-nous l'occasion d'en reparler.
        
    Lien :
    L'héritier du trône de France >>
    L'article que j'avais écrit en 2007 >>


  • La liste des vidéos (créations personnelles de votre serviteur) publiées sur ce blog.
             
    Les chansons
    TU ES MA VIE (2012) >>
    LE FLAMBEUR (1996) >>
        
    Les refrains
    SEIGNEUR JESUS, TU ES LA (2014) >>
        
    Les musiques
    PASSION CREOLE (2013) >>
        
    Medjugorje
    L'APPEL DE LA REINE DE LA PAIX (2014) >>