• Les groupes de prière sont toujours des lieux d'échange où chacun dit aux autres ses petits "trucs" pour progresser dans la foi. Voici donc des petites astuces entendues ici ou là...
        

    Dernière (s) astuce (s)
        
    PRIER
    Comment faire pour trouver le temps de prier ?
    -"Je n'ai pas le temps de prier !" disait un jeune à un prêtre italien.
    -"Alors prends le temps du déjeuner pour prier, répondit le prêtre. Et après, tu trouveras toujours le temps de manger !"
        
    Toutes les astuces (classées par thèmes)
        
    ENFANCE
    Comment faire pour retrouver l'esprit d'enfance ? Il suffit parfois de prendre une soirée pour lire (ou relire) une bonne bande dessinée : Tintin, Astérix, Lucky Luke... Essayez ! Vous serez très étonnés du résultat !
        
    ARCHIVES >>


  • Le bruit est l'un des plus gros problèmes de notre temps. A cause de lui, certaines personnes peuvent vivre un véritable martyre moral (le mot n'est pas du tout exagéré).

        

    Le bruit peut aussi engendrer une très grande violence chez celui (ou chez celle) qui n'arrive pas à le supporter. Il est souvent arrivé, en effet, que des gens paisibles se mettent à casser des tables, des chaises, des portes... parce que le bruit de leurs voisins (par exemple) les faisait trop souffrir.

       

    Pour faire face au bruit, il est donc important d'être un peu "médecin", et, aussi, un peu "bricoleur" (si je puis dire !).

    Si vous me le permettez, j'aimerais vous donner une petite astuce personnelle qui allie justement "médecine" et "bricolage", et qui, j'en suis certain, vous permettra de très bien supporter les nuisances sonores dans les moments difficiles :

        

    1-Mettez des boules "Quies" dans vos oreilles (3,60 euros la boite de 14 boules, disponible dans toutes les bonnes pharmacies).

    2-Mettez ensuite un casque anti-bruit "Ozaki" sur votre tête (10,95 euros le casque, disponible dans tous les bons Bricomarchés).

        

    Vous verrez qu'après cela, ça ira beaucoup mieux : vous échapperez à la crise de nerf, vous aurez sauvé vos meubles, vos voisins ne vous prendront pas pour un "schizophrène", vous pourrez prier tranquillement... et vous n'aurez dépensé que 14,55 euros !


  • La petite méthode que je vais vous donner ne concerne pas les grands choix de notre vie (dois-je me marier avec telle personne plutôt qu'avec telle autre ? Dois-je m'orienter vers tel métier plutôt que vers tel autre ?...) mais uniquement les petits choix que nous avons à faire quotidiennement (dois-je téléphoner à telle personne ou non ? Dois-je aller faire mes courses aujourd'hui ou demain ?...).
        
    La méthode consiste simplement à prendre son chapelet dans ses mains, à regarder Jésus en Croix et à lui dire : "Jésus, je ne sais pas ce que je dois faire dans telle situation particulière. J'hésite et je ne parviens pas à me décider. Toi qui sais mieux que quiconque ce qu'il est préférable de faire, tu vas choisir pour moi. De la même façon que les juifs de l'Ancien Testament procédaient fréquemment à des tirages au sort quand ils avaient certaines décisions à prendre, je vais lancer mon chapelet en l'air. Si la croix retombe face en l'air, cela voudra dire qu'il est bon de faire la chose à laquelle je pense. Si elle retombe face contre terre, alors cela signifiera qu'il est préférable de ne pas la faire (ou bien de la remettre à plus tard). Voilà Jésus, je m'engage à respecter ce que le sort me dira, et je lance maintenant mon chapelet en l'air".
        
    Avant de lancer le chapelet, on peut éventuellement invoquer l'Esprit Saint par une phrase très courte : "Viens Esprit de sainteté, Viens Esprit de lumière, Viens Esprit de feu, Viens nous embraser".
        
    Vous verrez, vous serez extrêmement surpris de constater, dans certaines circonstances, à quel point vous avez été bien guidés ! Mais il ne faut surtout pas oublier que cela concerne uniquement les petits choix quotidiens de notre vie. Pas les décisions importantes !


  • Depuis que j'ai appris que la Vierge de Medjugorje avait demandé que l'on mette des objets bénis chez soi pour que satan nous tente moins, j'ai pris l'habitude d'asperger régulièrement l'intérieur de ma maison d'eau bénite. Je fais généralement cela au moment des grandes fêtes (Noël, Pâques, Pentecôte, Assomption, 8 décembre…), et ce à l'aide d'un pulvérisateur pour plantes grâce auquel je mets l'eau sur les murs, les meubles, les tables, les chaises…
    Ce qui est un peu gênant, à la longue, c'est de devoir toujours aller demander au prêtre de la paroisse de bénir l'eau contenue dans le pulvérisateur. Ce n'est pas évident. Alors, pendant longtemps, je suis allé "me servir moi-même" (si je puis dire) directement dans le bénitier de l'Eglise. Le pulvérisateur était alors "dissimulé" dans une grande poche intérieure de mon manteau et, à l'aide d'une grosse seringue que j'ai pu avoir grâce à la "complicité" d'une amie infirmière, je remplissais le pulvérisateur discrètement. Dose par dose. Puis, un jour, on m'a indiqué deux manières beaucoup plus pratique de procéder :
        
    La première, qui est utilisée par les gens de Medjugorje, consiste à faire bénir une salière par un prêtre. Quand on veut de l'eau bénite, on met simplement du sel béni dans de l'eau tirée au robinet, et, par dissolution, cette eau devient bénite. Astucieux, non ?
        
    L
    a seconde, qui est encore plus simple que la première, consiste tout bêtement à rajouter de l'eau tirée au robinet par-dessus l'eau bénite lorsque le pulvérisateur est à moitié vide. L'eau non-bénite se mélange alors à l'eau bénite et, logiquement, elle devient bénite à son tour. Voilà, j'espère que ces deux petites méthodes pourront vous servir !


  • Au chapitre 65 du tome 2 de "L'évangile tel qu'il m'a été révélé", il y a un passage très intéressant dans lequel les apôtres se préparent à prendre un peu de repos à Nazareth, avec Jésus. Philippe propose alors de prêter son lit à Matthieu car ce dernier, qui était collecteur d'impôt (avec sûrement des penchants malhonnêtes / voir Mt 9, 9-13), n'est pas encore habitué au manque de confort. Matthieu lui répond alors ceci : "Non, non pas toi qui es âgé. Je ne le permets pas. J'ai eu un lit confortable jusqu'à présent. Mais quels sommeils infernaux j'y faisais ! Crois-moi : maintenant je suis si bien en paix qu'il me semble dormir sur la plume même si je m'étends sur les cailloux. Oh ! C'est la conscience qui vous donne ou pas un bon sommeil !"
        
    En lisant ce passage, chers amis internautes, je me demande sérieusement si ce n'est pas le fait que les gens ne se confessent plus individuellement qui est à l'origine de toutes ces insomnies, aujourd'hui. Le 18 août 1982, la Vierge de Medjugorje a dit ceci : "(…) La confession mensuelle sera un remède pour l'Eglise d'occident. Il faut transmettre ce message à l'Occident."