• Si vous lisez des revues spirituelles, vous avez dû vous apercevoir que beaucoup de théologiens, aujourd'hui, niaient l'existence de l'enfer. Or, à Medjugorje, Marie a affirmé que ce lieu était bien une réalité (elle l'a même montré aux voyants) et non pas une invention de l'Eglise. Si vous voulez lire ce message qui essaye de montrer que l'enfer n'est pas une injustice venant de Dieu, cliquez ici >>


  • Lors d'apparitions communes ou privées, il est arrivé que les voyants de Medjugorje soient gratifiés de vivions du Paradis. Voici quelques témoignages tirés des livres de soeur Emmanuel : "Medjugorje, les années 90" et "Medjugorje, la guerre au jour le jour" (aux éditions des Béatitudes).
        
    Vicka, tout d'abord, nous dit ceci : "Le Paradis est un immense espace sans limite. Il y a une lumière qui n'existe pas sur la terre. J'ai vu beaucoup de gens et tous sont très, très heureux. Ils chantent, ils dansent... Ils communiquent entre eux d'une manière qui n'existe pas sur la terre. Ils se connaissent de l'intérieur. Ils sont vêtus de longues tuniques, et j'ai remarqué trois couleurs différentes. Mais ces couleurs ne sont pas comme celles de la terre. Ca ressemble au jaune, au gris et au rouge. Il y a aussi des anges avec eux".
        
    Ajoutons ces précisions apportées par la voyante après que soeur Emmanuel lui ait demandé à quoi ressemblaient les gens, au ciel : "Ils avaient environ 30 ans. Ils étaient très, très beaux. Personne n'était trop petit ou trop grand. Il n'y avait pas de gens maigres ou gros, ou infirmes. Tous étaient très bien".
        
    Et voici le témoignage de Marija : "Je l'ai vu (le Paradis) comme un grand espace. Il y avait beaucoup de monde. Ils étaient tous vêtus de longues robes de couleur différentes. Ces couleurs n'existent pas sur la terre, mais ressemblent au bleu, blanc et rose. Tous sont très heureux. Ils remercient Dieu pour tout ce qu'il a fait au cours de leur vie, car ils revoient clairement leur vie sur la terre et tout ce que Dieu y a fait. Il y a un crescendo : ils comprennent de mieux en mieux la volonté de Dieu et aussi ils connaissent Dieu de plus en plus. Dieu est tellement grand qu'ils ne se fatiguent jamais de le connaître davantage".
        
    Avouez que cela a de quoi réveiller notre envie de devenir saint, non ? Surtout que, courant 86, la Vierge Marie a donné ce message : "Si vous vous abandonnez à moi, vous ne vous apercevrez pas du passage de cette vie à l'autre. Vous commencerez à vivre la vie du ciel sur terre".


  • Dans le courant de l'année 81, Vicka et Jakov ont été gratifiés d'une vision de l'enfer. L'intégralité du récit se trouve dans le livre de sœur Emmanuel : "Medjugorje, les années 90" (à la page 47). Voici un extrait du témoignage de Vicka : "(…) La Gospa nous a montré l'enfer. C'est un lieu terrible. Au milieu, il y a un grand feu, mais ce n'est pas un feu comme ceux que l'on connaît sur la terre. Nous avons vu des gens tout à fait normaux, comme ceux que l'on rencontre dans la rue, se jeter eux-mêmes dans ce feu. Personne ne les poussait. Ils plongeaient à des profondeurs différentes dans ce feu. Quand ils ressortaient, ils ressemblaient à des bêtes féroces, criant leur haine et leur révolte et blasphémant… Il nous était difficile de penser qu'il s'agissait encore d'êtres humains tellement ils étaient changés, défigurés… (…). La Gospa nous a alors expliqué ce que nous voyions et elle nous dit : ces gens vont en enfer de leur propre volonté. C'est leur choix, leur décision. N'ayez pas peur ! Dieu a donné à chacun la liberté. Sur terre, chacun peut se décider pour Dieu ou contre Dieu. Certaines personnes sur la terre font toujours tout contre Dieu, contre sa volonté, consciemment. Celles-là comment alors un enfer dans leur propre cœur. Et quand vient le moment de la mort, si elles ne se repentent pas, c'est ce même enfer qui continue. L'enfer ne finira pas, ceux qui y vont ne veulent plus rien recevoir de Dieu, ils ont choisi librement d'être loin de Dieu pour toujours ! Dieu ne peut forcer personne à l'aimer".


  • Essayer de rentrer en contact avec les défunts (autrement que par le biais d'une prière simple, confiante et filiale) est quelque chose qu'il ne faut JAMAIS faire. Cela étant, il est intéressant de savoir que Dieu peut parfaitement accorder à certains défunts le don de se manifester à des vivants.
        
    Voici ce que la Vierge de Medjugorje nous dit à ce sujet : "Il y a là différents niveaux, dont les plus bas sont proches de l'enfer et les plus élevés se rapprochent graduellement du Ciel. Ce n'est pas le jour des morts, mais à Noël que le plus grand nombre d'âmes quittent le Purgatoire. Il y a au Purgatoire des âmes qui prient ardemment Dieu, mais pour qui plus aucun parent ou ami ne prie sur Terre. Dieu les fait bénéficier des prières d'autres personnes. Il arrive que Dieu leur permette de se manifester auprès des leurs sur la Terre, pour rappeler aux hommes l'existence du Purgatoire et solliciter leurs prières auprès de Dieu qui est juste mais bon. La plupart des hommes vont au Purgatoire, beaucoup vont en enfer; un petit nombre va directement au Ciel" (le 10 janvier 83).
        
    Cela, soit dit en passant, nous rappelle tout à fait le charisme très particulier de la grande mystique autrichienne Maria Simma : voir et prier pour les âmes du Purgatoire. Maria Simma, qui était très aimée par son évêque, est maintenant décédée.
        
    Nous pourrions aussi rajouter ce message en date du 12 juillet 82 : "Dans le Purgatoire, il y a beaucoup d'âmes. Il y a même des personnes consacrées à Dieu : des prêtres, des religieuses... Priez à leur intention au moins 7 "Notre Père", "Ave" et "Gloire au Père", et le crédo. Je vous le recommande. Il y a beaucoup d'âme qui sont dans le Purgatoire depuis longtemps, car personne ne prie pour elles".