• ECHOS DES PAROISSES : Jusqu'à 70 fois sept fois

    Des histoires intéressantes qui se sont passées dans nos paroisses…

       
    Homélie
    Jusqu'à 70 fois sept fois (16/08/18)
    Aujourd'hui, au monastère des Clarisses, l'évêque de mon diocèse a présidé la Messe et il a commenté le passage de l'Evangile dans lequel Jésus dit à l'apôtre Pierre de pardonner non pas jusqu'à sept fois mais jusqu'à 70 fois sept fois (Matthieu 18, 21; 19, 1).
    L'évêque a dit avec humour : "70 fois sept fois, cela représente 490 fois. Mais il est vrai qu'il n'est toujours facile de se rappeler si l'on en est à 489 ou 491. Donc, il vaut mieux ne pas compter et pardonner sans cesse".
        
    Humour
    Chanter, c'est prier deux fois (04/08/18)
    Hier, à la fin de notre rencontre du Rosaire, l'un des prêtres de notre paroisse est venu nous voir pour discuter avec nous. A un moment donné, alors que nous parlions de l'importance du chant, un membre du groupe a cité cette phrase de saint Augustin : "Chanter, c'est prier deux fois". Le prêtre lui a alors répondu avec humour : "Oui. Et chanter juste, c'est prier trois fois !"
        
    Homélie
    Fioretti de saint Jean XXIII (22/07/18)
    Aujourd'hui, une internaute du site "Chère Gospa" a envoyé le message suivant :
    Dans son homélie, ce matin, un prêtre de notre diocèse a raconté l’anecdote suivante. Je ne peux m’empêcher de la partager avec vous :
    Après son élection, le bon Pape Jean (le Pape saint Jean XXIII) éprouvait quelques difficultés pour s’endormir.
    Un soir, alors qu’il tournait et se retournait sans pouvoir fermer l’œil, le Seigneur lui dit : "Angelo, est-ce toi ou moi qui porte le monde ?"
    Vous devinez bien sûr la réponse que fit saint Jean XXIII.
    Après cela, il se tourna sur le côté et s’endormit.
        
    Homélie
    L'importance de l'écoute (15/07/18)
    Aujourd'hui, au monastère des Clarisses, le prêtre a dit dans son homélie : "Il est intéressant de noter que nous avons une bouche et deux oreilles. C'est là un signe pour nous faire comprendre que nous devons écouter deux fois plus que nous parlons".
        
    Foi
    Nous avons la foi de nos cantiques (07/06/18)
    Aujourd'hui, au monastère des Clarisses, un prêtre a dit dans son homélie : "Nous avons la foi de nos cantiques". C'est une très belle phrase que les anciens disaient souvent et qui signifie que rien qu'en écoutant les chansons religieuses que nous composons et que nous chantons à la Messe, on peut voir la profondeur de la foi qui nous anime.
        
    Baptême
    Le mot copain (05/06/18)
    Ce week-end, un prêtre de mon diocèse a baptisé une petite fille pendant la Messe. De nombreux enfants étaient présents dans l'assemblée.
    Dans son homélie, ce prêtre a dit que le mot "copain" venait du mot "pain". En fait, les "co-pains" sont ceux qui partagent le "pain" ensemble.
        
    Liturgie
    Le temps ordinaire (31/05/18)
    Récemment, au monastère des Clarisses, un prêtre a parlé du "temps ordinaire" dans son homélie. Comme nous le savons, en effet, le "temps de Pâques" s'est achevé avec la fête de Pentecôte et, depuis, nous sommes à nouveau dans le "temps ordinaire".
    Ce prêtre a dit que, contrairement à ce que l'on pensait parfois, le "temps ordinaire" ne signifiait pas "temps quelconque". Le "temps ordinaire" évoque en réalité l'idée d'un "temps ordonné". Pour que l'Eglise puisse nous conduire à Jésus, en effet, il est important que la liturgie soit bien ordonnée.
        
    Homélie
    Le témoignage de Laurent Gay (09/02/18)
    Aujourd'hui, au monastère des Cl
    arisses, dans son homélie, un prêtre a dit qu'il était allé écouter le témoignage de Laurent Gay, il y a quelque temps. Laurent Gay est l'auteur du best-seller : "Arraché à l'Enfer, la résurrection d'un toxico" (aux éditions des Béatitudes, 2007).
    Une chose a marqué ce prêtre dans ce témoignage : Laurent Gay a dit qu'il avait été baptisé, après sa naissance, mais que sa famille n'était pas pratiquante et que, par manque de repères au niveau religieux, il était tombé dans la drogue.
    D'où l'importance, a dit ce prêtre, de la pratique religieuse. Le baptême ne suffit pas, à lui seul, à nous protéger de tout. Il faut que l'homme fasse sa part, lui aussi, et ce en priant et en se convertissant.
        
    Homélie
    On serait tenté de dire que l'essentiel est fait... (09/01/18)
    Récemment, l'évêque de mon diocèse est venu célébrer la Messe au monastère des Clarisses. Dans son homélie, il a dit une chose très simple mais tellement vraie : "Nous venons de fêter Noël. Dieu s'est fait homme. On serait tenté de dire que l'essentiel est fait... mais il reste quand même une question extrêmement importante : nos cœurs sont-ils ouverts pour l'accueillir ?"
        
    Homélie
    Dieu nous rejoint dans l'instant présent (09/12/17)
    Un évêque était de passage au monastère des Clarisses, ce matin. Dans son homélie, il a dit une chose très intéressante concernant l'aide de Dieu.
    Il a dit que Dieu nous rejoignait toujours dans l'instant présent. C'est au moment où une difficulté survient qu'Il nous accorde la grâce dont nous avons besoin pour la surmonter. Pour cette raison, a-t-il ajouté, nous ne devons jamais nous inquiéter à l'avance. S'inquiéter à l'avance, c'est voir une difficulté sans la grâce - puisque cette grâce nous sera donnée au moment où la difficulté se présentera.
        

    ARCHIVES : 1 / 2