• ECHOS DES PAROISSES : La pêche miraculeuse

    Des histoires intéressantes qui se sont passées dans nos paroisses…

       
    Homélie
    La pêche miraculeuse (03/09/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, un prêtre a fait une très belle homélie sur l'épisode de la pêche miraculeuse (cf. Luc 5, 1-11). Il a parlé notamment de cette phrase : "Ils (les apôtres) capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer".
    Il a dit qu'il y avait au moins deux miracles dans cette phrase : le fait que les apôtres aient pris beaucoup de poissons, et le fait que leurs filets ne se soient pas déchirés malgré le grand nombre de poissons.
    Mais il a ajouté que si les filets ne s'étaient pas déchirés, c'était aussi grâce aux apôtres eux-mêmes (et pas seulement grâce à Dieu) car ces derniers prenaient soin de leurs filets. Au début de ce passage de l'Evangile, en effet, il est écrit : "Il (Jésus) vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets".
    Ce prêtre a conclu en disant que pour que Dieu puisse faire des miracles, dans nos vies, il fallait que nous l'aidions en prenant bien soin de nos filets, nous aussi, c'est-à-dire en travaillant sérieusement et en faisant tout ce que nous avons à faire avec beaucoup de cœur.
        
    Homélie
    L'importance des miettes (16/08/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, un diacre a fait une très belle homélie sur le passage de l'Evangile où une Cananéenne dit à Jésus : "(...) Les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leur maître" (cf. Matthieu 15, 21-28).
    Il a dit que les miettes étaient très importantes, dans l'Eglise. A la fin de chaque Eucharistie, par exemple, c'est généralement le diacre qui est chargé de nettoyer les objets liturgiques présents sur l'autel (ciboire, patène...). Et là, il faut que le diacre fasse très attention qu'il ne reste pas de miettes d'hostie sur les objets liturgiques car Jésus est présent dans chaque miette.
    Dans la deuxième partie de son homélie, il a dit que Jésus était également présent en tous nos frères qui étaient "en miettes", c'est-à-dire en tous ceux qui étaient brisés par la vie. Jésus nous aime tous et chaque être humain est important pour lui. Nous devons donc toujours Le reconnaître en l'autre, notamment en celui qui est petit et faible.
        
    Homélie
    La présence de Moïse et d'Elie auprès de Jésus lors de la Transfiguration (10/08/20)
    Récemment, au monastère des Clarisses, un prêtre a parlé de la présence de Moïse et d'Elie auprès de Jésus lors de la Transfiguration.
    Il a dit notamment qu'à travers Moïse et Elie, Dieu nous avait montré deux choses importantes.
    A travers Moïse, il nous a montré sa force. En effet, il a fait sortir son peuple d'Egypte et a donné les 10 commandements. A travers Elie, il nous a montré sa tendresse. En effet, nous nous souvenons que sur le Mont Horeb, Elie a senti la présence de Dieu dans la brise légère (cf. 1 Rois 19, 8-13).
        
    Partage
    La puissance de l'intercession de la Sainte Vierge auprès de son Fils (20/06/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, juste après la Messe, une personne m'a dit une chose très intéressante concernant la puissance de l'intercession de la Sainte Vierge auprès de son Fils.
    Elle m'a dit ceci : "Lorsque Jésus était enfant, il était soumis à ses parents. L'Evangile nous dit en effet (à la fin de l'épisode du Recouvrement au Temple) : "Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis" (Luc 2, 51).
    Cette soumission signifie que Jésus obéissait toujours à ses parents. Par exemple, quand sa Mère lui demandait de faire quelque chose, il le faisait tout de suite. Il répondait toujours à ses appels et il avait toujours à cœur de lui être agréable.
    Or, comment les choses pourraient-elles être différentes aujourd'hui ? Au Ciel, il est certain que c'est pareil ! Jésus n'a pas changé ! Il a toujours autant à cœur d'exaucer les demandes de Marie ! C'est pourquoi l'intercession de la Sainte Vierge est si importante et si puissante ! Et on pourrait parler aussi de saint Joseph !"
        
    Homélie
    Se préparer à recevoir l'Esprit Saint (27/05/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, un prêtre a longuement parlé de la Pentecôte dans son homélie.
    Il a dit que s'il y avait eu un délai entre la résurrection de Jésus et la Pentecôte, ce n'était pas parce que l'Esprit Saint "n'était pas prêt" à descendre sur les apôtres. C'était surtout parce que les apôtres eux-mêmes n'étaient pas encore prêts à recevoir l'Esprit Saint et qu'il fallait qu'ils se préparent dans la prière.
    Nous aussi, a-t-il ajouté, nous devons aujourd'hui nous préparer à la fête de Pentecôte qui approche dans la prière. A travers la prière, nous devons ouvrir grand nos cœurs à l'Esprit Saint.
        
    Homélie
    La tête et le corps (21/05/20)
    Ce matin, à la Messe, un prêtre de ma paroisse a fait une magnifique homélie sur l'Ascension.
    Il a dit que lorsqu'un enfant venait au monde, c'était toujours la tête qui passait en premier. Puis, ensuite, vient le corps.
    Au niveau spirituel, a-t-il poursuivi, c'est exactement la même chose. Jésus est la tête de l'Eglise et il nous montre le chemin. Nous, nous sommes son Corps et nous devons le suivre.
        
    Homélie
    Quand viendra le Défenseur que je vous enverrai d'auprès du Père... (Jean 15, 26) (18/05/20)
    Récemment, à la Messe, un prêtre de ma paroisse a longuement commenté cette parole de Jésus : "Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d'auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur" (Jean 15, 26).
    Il a dit que l'une des choses les plus importantes en football, c'était d'avoir une bonne défense. C'est la condition pour que l'équipe adverse ne puisse pas nous dominer. Dans la vie spirituelle, a-t-il ajouté, c'est la même chose. Nous devons avoir une bonne défense pour que l'Adversaire ne puisse pas avoir le dessus sur nous. Et le Défenseur dont nous avons besoin, c'est l'Esprit Saint. Ce dernier est aussi, a-t-il dit pour terminer, Celui qui nous donne le courage et la confiance dont nous avons besoin pour aller de l'avant et être de véritables témoins de Jésus ressuscité.
        
    Homélie
    L'homélie de Mgr Dominique Rey du vendredi 3 avril 2020 (04/04/20)
    Le vendredi 3 avril 2020, Mgr Dominique Rey a fait une très belle homélie sur le passage de l'Evangile où les Juifs cherchent à lapid
    er Jésus (cf. Jean 10, 31-42).
    Il a parlé notamment de cette phrase : "
    Eux (ndlr : les Juifs) cherchaient de nouveau à l’arrêter (ndlr : Jésus), mais il échappa à leurs mains. Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait; et il y demeura".
    Mgr Rey a dit que la fin de cette phrase pouvait paraître anecdotique, dans un premier temps, mais qu'elle était en fait très importante. En effet, elle nous montre qu'avant d'entrer à Jérusalem et de vivre sa Passion, Jésus revient sur le lieu de son Baptême.
    Il a ajouté que nous devions revenir aux fondamentaux, nous aussi, notamment en ce temps d'épreuve que nous traversons. Il a insisté plus particulièrement sur l'importance de la foi, de la croix et de la joie.
        
    Homélie
    L'aveugle de Bethsaïde (19/02/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, un prêtre a fait une très belle homélie sur la guérison de l'aveugle de Bethsaïde (cf. Marc 8, 22-26).
    Il a dit notamment que c'était le seul miracle pour lequel Jésus s'y était pris en deux fois. En effet, il a d'abord mis de la salive sur les yeux de l'aveugle et ce dernier a dit : "J'aperçois les gens. Ils ressemblent à des arbres que je vois marcher". Puis, ensuite, Jésus lui a imposé les mains et l'aveugle s'est mis à voir normalement.
    Ce prêtre nous a dit que nous ressemblions tous plus ou moins à cet aveugle. Bien souvent, en effet, il y a certaines choses concernant Jésus que nous parvenons à comprendre, mais il y en a d'autres que nous avons beaucoup plus de mal à saisir. Nous avons donc besoin d'apprendre à ouvrir nos yeux de plus en plus.
    Ainsi, Pierre avait compris que Jésus était le Messie quand il lui a dit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant !", mais il n'arrivait pas à comprendre et à accepter que Jésus devait passer par la Croix pour nous sauver (cf. Matthieu 16, 13-28).
        
    Homélie
    Vous êtes le sel de la terre (10/02/20)
    Hier, au monastère des Clarisses, un prêtre a commenté ces paroles de Jésus : "Vous êtes le sel de la terre" (Matthieu 5, 13).
    Il a dit notamment qu'en hiver, le sel était utilisé pour faire fondre la glace et que, nous aussi, en tant que chrétiens, nous devions faire fondre la glace qui est dans le cœur des hommes.
    Cela nous rappelle ce message que la Sainte Vierge nous a donné le 23 janvier 1986, à Medjugorje : "Chers enfants, je vous invite de nouveau à la prière avec le cœur. Si vous priez ainsi, chers enfants, la glace qui est en vos frères fondra. Toute barrière disparaîtra. La conversion sera facile pour tous ceux qui voudront l'accueillir. C'est un don que vous devez implorer pour votre prochain".
        
    Homélie
    La Présentation de Jésus au Temple (02/02/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, un prêtre a dit ceci au sujet de la fête de la Présentation de Jésus au Temple : "La Présentation de Jésus au Temple, c'est un peu l'offertoire de la grande Messe du Calvaire".
        
    Homélie
    Les attaques de Satan contre les chrétiens aujourd'hui (08/01/20)
    Récemment, au monastère des Clarisses, un prêtre a parlé de l'action de Satan aujourd'hui.
    Il a dit notamment que, de nos jours, Satan attaquait énormément les chrétiens au niveau de la confiance. Autrement dit, il essaye de les faire douter et de leur faire croire que Dieu n'est pas à leurs côtés, qu'il ne les protège pas, et ce afin de leur faire perdre courage.
    Ce prêtre a dit également qu'il était très important de toujours demander à Dieu la grâce de la confiance quand nous prions.
        
    Homélie
    De nombreux signes d'espérance (05/01/20)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, c'est notre évêque qui a célébré la Messe de l'Epiphanie. A la fin de la célébration, il a dit : "Puisse Dieu nous donner un cœur ouvert et des yeux ouverts car, au milieu de la nuit, il y a beaucoup d'étoiles dans le ciel. Il y a beaucoup de signes d'espérance. Mais pour les voir, il faut avoir un cœur ouvert et des yeux ouverts".
        
    Homélie
    Les 4 nuits les plus importantes dans l'histoire de l'humanité (27/12/19)
    Le 24 décembre, à Medjugorje, la Messe de minuit a été célébrée par Mgr Henryk Hoser. 59 prêtres étaient présents. Dans son homélie, Mgr Hoser a dit qu'il y avait eu une quatre nuits importantes dans l'histoire de l'humanité : celle où Dieu a créé la lumière, celle où Dieu a montré le ciel à Abraham en lui disant que ses descendants seraient aussi nombreux que les étoiles, celle où les Hébreux sont sortis d'Egypte et celle où le Messie est né.
        
    Homélie
    Le Missel romain est comme le cerveau humain (23/11/19)
    Ce matin, au monastère des Clarisses, un prêtre franciscain a parlé du Missel romain. Le Missel romain est le livre liturgique qui rassemble les textes (ordinaire de la Messe, chants, lectures, oraisons...) ainsi que les indications rituelles et musicales (rubriques) nécessaires à la célébration de la Messe.
    Ce prêtre a dit avec beaucoup d'humour : "Le Missel romain est un véritable trésor. On peut y trouver de très nombreuses oraisons pour des occasions très diverses. Il est dommage que nous n'allions pas plus souvent puiser dans ce trésor. Le Missel romain, c'est un peu comme le cerveau humain : on en utilise que 5% !"

        

    ARCHIVES : 1 / 2