• Quelques paroles sur l'Eucharistie que la Sainte Vierge nous a données à Medjugorje...

    wink2

        
    ● Mes enfants, je désire que la sainte messe soit pour vous le cadeau de la journée. Attendez-là, désirez qu'elle commence. Jésus lui-même se donne à vous pendant la messe. Ainsi, aspirez à ce moment où vous êtes purifiés. Priez beaucoup pour que l'Esprit Saint renouvelle votre paroisse. Si les gens assistent à la messe avec tiédeur, ils retournent chez eux froids et le cœur vide (30/03/08).
    ● Je vous demande à tous de me montrer votre amour en venant à la messe. Le Seigneur vous récompensera généreusement (21/11/85).
    ● La messe est la plus grande prière de Dieu. Vous ne pourrez jamais en comprendre la grandeur. C'est pourquoi vous devez être parfaits et humbles à la messe et vous devez vous y préparer (1983).
    ● N'oubliez pas que, dans l'Eucharistie qui est le cœur de la foi, mon Fils est toujours avec vous. Il vient à vous et rompt le pain avec vous car, mes enfants, c'est pour vous qu'Il est mort et ressuscité, et qu'il vient à nouveau. Ces paroles vous sont connues car elles sont vérité et la vérité ne change pas. Mais beaucoup de mes enfants l'ont oubliée (02/05/16).
    ● L'amour ravive toujours de façon nouvelle la douleur et la joie de l'Eucharistie, il ravive la douleur de la Passion de mon Fils, par laquelle il vous a montré ce que signifie aimer sans mesure; il ravive la joie de vous avoir laissé son Corps et son Sang pour vous nourrir de Lui-même et d'être ainsi une seule chose avec vous (02/07/15).
    ● Que la messe - l’acte le plus élevé et le plus puissant de votre prière - soit le centre de votre vie spirituelle (02/08/08).
    ● En vivant chaque jour la Sainte Messe, vous ressentirez le besoin de sainteté, et vous croîtrez en sainteté (25/01/98).
        
    Lien :
    Voir également ici >>


  • Une petite méditation de votre serviteur (publiée pour la première fois le 4 avril 2016)...
       
    Après sa Résurrection, Jésus est apparu à ses disciples alors que les portes du lieu où ils se trouvaient étaient verrouillées (Jean 20, 19).
        
    Ce miracle, il l'accomplit aujourd'hui encore à chaque Eucharistie. En effet, même si les portes d'une église sont fermées, Jésus est réellement présent dans l'hostie ! Et même si une Messe est célébrée dans un endroit comme une cave, par exemple (cela peut se produire dans les périodes où les chrétiens sont persécutés), Jésus est vraiment là parmi les fidèles !
         
    Dans l'histoire de l'Eglise, il est même souvent arrivé que des Messes soient dites - et ce de manière secrète - dans des prisons ou dans des lieux de détention où des chrétiens avaient été enfermés à cause de leur foi; ce qui signifie qu'à chaque fois, Jésus s'est rendu présent malgré les barreaux, les murs, les systèmes de sécurité, les gardes, les chiens, les clôtures, les fils de fer barbelés... Quelle merveille !
        
    On pourrait dire aussi que même si l'on décidait de célébrer une Eucharistie dans un abri anti-atomique situé à des dizaines de mètres sous la terre - un abri avec d'épaisses parois en acier et de lourdes portes blindées -, Jésus serait réellement présent dans le pain et dans le vin au moment de la consécration. Oui, Jésus vient quel que soit le lieu où les chrétiens se réunissent pour l'accueillir. Quelle puissance !
         
    Il est vrai, cependant, qu'il existe un endroit où Jésus a souvent beaucoup de mal à entrer. Cet endroit, c'est notre cœur. Ah, notre cœur quand il résiste à Dieu ! Il est sûrement beaucoup plus facile pour Jésus d'entrer dans une prison ou dans un abri anti-atomique que dans un cœur fermé !
         
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit : "Petits enfants, vos cœurs sont fermés, ils vivent dans la peur et ils ne permettent pas à Jésus de faire que son amour et que sa paix prennent possession de vos cœurs et commencent à régner dans vos vies" (message reçu par Jakov le 25 décembre 2015).
         
    C'est pourquoi, aujourd'hui, demandons à Jésus de nous aider à lui ouvrir notre cœur et à lui dire "oui", de telle sorte qu'il fasse sauter tous les verrous qui nous retiennent enfermés en nous-mêmes. Oui, demandons-lui de venir traverser tous les murs qui sont à l'intérieur de nous : les murs de la peur, de l'incroyance, de la haine, de l'orgueil... de telle sorte que partout où l'obscurité règne, en nous, il vienne mettre sa lumière, sa paix, sa joie, son amour... et qu'ainsi nous devenions des hommes vraiment libres !
         
    Demandons cette grâce pour nous-mêmes. Demandons-la également pour tous les hommes. La prière fait des miracles !
        
    >Je vous salue Marie...


  • Une petite réflexion de votre serviteur...
        
    Régulièrement, la question de la communion dans la bouche ou dans la main donne lieu à des joutes verbales très rudes sur les forums chrétiens.
        
    Nous accueillons Jésus à l'intérieur de nous de deux manières différentes mais, en entendant les partisans de chaque camp s'exprimer, on a parfois l'impression que Jésus ressort aussi vite qu'il est entré ! Nous nous parlons avec si peu d'amour !
        
    Ne serait-il pas plus profitable de chercher à comprendre tous ensemble comment il faut faire pour que Jésus reste en nous après que nous l'ayons reçu, plutôt que de nous disputer sans cesse pour savoir comment il doit entrer ?


  • Voici un message qui a été donné par la Vierge de Medjugorje en octobre 1984.
        
    Je voudrais vous guider spirituellement, mais je ne saurais vous aider si vous n'êtes pas ouverts. Il vous suffit de songer, par exemple, où vous étiez avec vos pensées hier, au cours de la messe. Quand vous vous rendez à la messe, votre chemin, depuis la maison, devrait être un temps de préparation pour la messe. Vous devez aussi recevoir la communion avec un cœur ouvert et pur... Pureté de cœur et ouverture ! Ne quittez pas l'église sans action de grâces convenable. Je ne puis vous aider si vous n'êtes pas ouverts.


  • Voici une petite histoire amusante et vraie qui peut nous aider à sensibiliser les jeunes à la présence réelle de Jésus dans l'eucharistie. Si vous voulez lire cette histoire, cliquez ici >>