• JESUS DIT AU VENERABLE MARCEL VAN POURQUOI IL EST SI SEVERE ENVERS CEUX QUI SCANDALISENT LES ENFANTS

    Voici des paroles que Jésus a dites au vénérable Marcel Van (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
        
    VAN : Maintenant, Jésus, permets-moi une question. Pourquoi, dans l'Evangile, profères-tu des menaces si terribles contre ceux qui scandalisent les enfants ? Dans tout l'Evangile, si je me rappelle bien, c'est peut-être le seul passage où tu dis de telles choses.
        
    JESUS : Petit frère, ne comprends-tu pas pourquoi il en est ainsi ? Je vais te l'expliquer... La seule différence qu'il y a entre l'âme des enfants et les anges du ciel c'est que l'âme des enfants est unie à un corps et que, par conséquent, elle a des défauts naturels. Mais malgré cela, l'âme des enfants est pure comme les anges du ciel. De là que les enfants possèdent toujours en eux la Trinité et goûtent continuellement les joies naturelles que leur prodigue la même Trinité...
        
    Pas besoin de m'étendre longuement sur ce sujet; je me contente de dire que l'âme des enfants est un temple parfaitement pur où habite la Sainte Trinité. C'est pourquoi quiconque scandalise l'un de ces petits fait lui-même signe au démon, l'invitant à venir plus tard avec le péché pour souiller l'âme de cet enfant. Celui qui agit ainsi enlève à la Trinité un temple magnifique; il enlève aux saints une demeure où ils pouvaient louer la Trinité; il expose l'âme de cet enfant à perdre son innocence. C'est pour ces raisons que je profère de si graves menaces contre le scandaleux qui outrage la Sainte Trinité d'une manière on ne peut plus monstrueuse.
        
    Van, même les démons et les damnés en enfer ne peuvent pas outrager à ce point la Trinité. La mort serait pour lui préférable au scandale. Devant le regard de Dieu le Père l'âme de cet enfant perd la beauté naturelle qu'elle tenait de lui parce que le sceau du péché a été imprimé en elle. Dans ses rapports avec Dieu le Fils, l'âme de cet enfant ne voit plus clairement la vraie Lumière, elle ne voit plus clairement son divin Epoux, car le péché a laissé son empreinte dans son cœur innocent.
    Quant au Saint Esprit, il ne peut plus, librement, donner à cette âme les baisers de l'Amour. Ainsi donc, dans ses relations avec cette âme, la Trinité se trouve empêchée d'agir en toute liberté comme auparavant. Van, n'est-ce pas là une chose terrible ?
        
    Mille fois malheur au monde ! Combien d'âmes encore pures ont été corrompues à cause de lui. Le monde est tellement aveuglé qu'il a détruit presque tous les temples magnifiques de la Trinité...
        
    Van, écoute... Le monde est bien stupide. Le cœur des enfants est devenu comme un temple où habite ici-bas la Bonté du Dieu Trinité, et cette Bonté a le pouvoir d'attirer sur le monde le regard bienveillant de la Trinité; malgré cela, le monde travaille à détruire ces temples de la divine Bonté et à les dissimuler au moyen du scandale.
        
    Ô monde, sans l'Amour, tu serais déjà entièrement détruit et réduit en cendres...
    Ô monde, Dieu veut maintenant te transformer au moyen de l'Amour; il faut que tu vives dans l'Amour... Cependant, Van, mon petit frère, pour en arriver là, il faudra encore beaucoup de prières. Car le monde s'oppose à l'Amour...