• Faites des neuvaines de jeûne et de renoncement afin que Satan soit loin de vous et que la grâce soit autour de vous (Medjugorje, le 25/07/05).
        
    Vivre
    Le jeûne >>
        
    Humour
    L'HUMOUR DE LA SAINTE VIERGE EST TOUT A FAIT EXTRAORDINAIRE ! (14/09/16)
    Notre neuvaine de jeûne au pain et à l'eau pour les voyants de Medjugorje commence dans deux jours (elle aura lieu du 16 au 24 septembre) et voilà que la Sainte Vierge vient de me faire un beau clin d'oeil (ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'elle fait cela, juste avant une neuvaine de jeûne).
    Cet après-midi, je suis allé rendre une petite visite à un ami non-croyant et il m'a donné un plein cageot de nourriture : haricots, tomates, pommes de terre, mûres, prunes, raisins... Il y en a au moins pour une semaine !
    Et vu que nous sommes aujourd'hui mercredi (jour de jeûne), je n'aurai que demain pour goûter à toutes ces bonnes choses ! Merci, chère Gospa, car ton sens de l'humour est vraiment extraordinaire !
        

    FAISONS DES NEUVAINES DE JEÛNE : Eklablog change de propriétaire

        
    Jeûne
    EKLABLOG CHANGE DE PROPRIETAIRE (27/05/16)
    En ces jours où nous faisons une neuvaine de jeûne pour ceux qui font connaître Medjugorje sur Internet, il est intéressant de savoir qu'Eklablog vient tout juste de changer de propriétaire. Eklablog n'appartient plus au groupe UMC mais au groupe Webedia.
    Petit "clin d'oeil" du ciel : le mardi 24 mai (c'est-à-dire le jour où nous avons prié plus spécialement pour les plateformes de blogs, et notamment pour qu'elles ne mettent pas de publicités intrusives), Eklablog a changé son système d'affichage des publicités sur les blogs gratuits. Comme quoi, vous voyez, la prière nous renvoie toujours à la réalité !

        
    Caritas
    LES MIRACLES PENDANT LES NEUVAINES DE JEÛNE (13/10/15)
    La neuvaine annuelle de jeûne au pain et à l'eau de la communauté Caritas se déroule du 7 au 15 octobre 2015. Plusieurs internautes qui font cette neuvaine ont envoyé des témoignages à la communauté pour partager les grâces qu'ils recevaient. Voici quelques extraits (ces messages ont été envoyés le 12 octobre, 6ème jour de la neuvaine) :
    1)-Au cours de la troisième nuit, mon corps a réagi au jeûne : des douleurs dans les deux jambes, en haut des cuisses et au bas du dos. Je n'ai pas dormi du tout, cette nuit-là, mais à la fin du quatrième jour : plus aucune douleur. Elles avaient complètement disparu (F.O., Irlande).
    2)-Je me suis senti mal, moi aussi, et j'ai eu de terribles maux de tête pendant les deux premiers jours. Ils ont pratiquement disparu à la Messe du jeudi soir, alors que je priais Notre Dame et Jésus pour que je ne m'évanouisse pas. Par la grâce de Dieu, je sais qu'il m'a accordé de me sentir bien pour continuer et je n'arrive pas à croire que je puisse me sentir aussi bien depuis jeudi : pas de maux de tête et aucune sensation de faim. Incroyable ! (Anne, Royaume Uni).
    3)-J'ai des courbatures et j'ai un peu le vertige, mais je n'ai pas faim et je me sens pleinement soutenue par Notre Seigneur et par Notre Dame. Les envies, les désirs et les tentations ne sont pas venus en force comme je m'y attendais. Je suis tellement reconnaissante et tellement heureuse de pouvoir faire ce jeûne (D.Y., Hawaï).
        
    Note : J'ai parlé des douleurs qui disparaissaient miraculeusement, pendant les neuvaines de jeûne, dans mon témoignage intitulé : "Jeûner, c'est s'envoler" (voir le point 8) >>
     
       

    Réflexion
    L'HABITUDE DE ROMPRE LE JEÛNE A MINUIT (réflexions et témoignage personnel sur la faim psychique) (19/06/15)
    A découvrir ici >>
        
    Réflexion

    UNE ASTUCE POUR BIEN TERMINER UNE NEUVAINE DE JEÛNE (23/03/15)
    Quand arrive le dernier jour de jeûne, on est content car on se dit : "Enfin. Je vais bientôt pouvoir remanger normalement !"
    Le risque, à ce moment-là, c'est de commencer à penser très fortement à la nourriture (la charcuterie, le jus de la viande, les sauces...) et à imaginer que l'on est en train de faire un bon repas.
    Si l'on fait cela, alors on va réveiller en nous la faim psychique et le dernier jour de jeûne va être extrêmement difficile à tenir. En effet, plus on va penser à la nourriture et plus cette dernière va nous faire envie, et plus on va avoir le sentiment que le temps passe lentement et que chaque minute est une torture.
    Pour éviter ce problème, il faut chasser les pensées liées à la nourriture à l'instant même où elles se présentent à nous, et faire comme si la neuvaine de jeûne devait durer 10 jours. Et, comme prévu, on se réalimentera normalement au matin du 10ème jour (au petit déjeuner).
        
    Réflexion
    LE "CLIN D'OEIL" DE LA VIERGE DE MEDJUGORJE PENDANT LA NEUVAINE DE JEÛNE POUR LE PAPE FRANCOIS (13/03/15)
    A chaque neuvaine de jeûne au pain et à l'eau il y a des grâces très particulières qui sont données. Des grâces que l'on ne pourrait peut-être pas obtenir autrement. Afin de stimuler notre désir de faire des neuvaines de jeûne, je vous cite juste un exemple :
    Notre neuvaine de jeûne pour le Pape François a lieu du 10 au 18 mars 2015. Le 10 mars, nous avons appris que les évêques de Bosnie Herzégovine venaient de commencer leur visite Ad Limina à Rome et que cette visite se terminerait le 17 mars.
    C'est absolument incroyable, vous ne trouvez pas ? En effet, c'est comme si la Vierge de Medjugorje avait arrangé les choses de telle façon que notre neuvaine "accompagne" la visite des évêques.
    Je dis "la Vierge" car personne ne savait quand aurait lieu cette visite (d'autant moins que d'après un article du National Catholic Register, elle devait être reportée en 2016). Nous avons donc appris la nouvelle au dernier moment. Or, la date de notre neuvaine a été fixée plusieurs semaines à l'avance.
    Puisse ce "clin d'oeil" de la Vierge raffermir notre foi en Dieu et faire grandir en nous la certitude qu'il s'occupe de tout et que nous devons nous abandonner à Lui en tout.
        
    Pensée
    SOLAR IMPULSE (11/03/15)
    N'imaginez pas que lorsque l'on fait une neuvaine de jeûne au pain et à l'eau on a le nez dans la poussière. Au contraire, on a l'impression de s'envoler comme le Solar Impulse (cet avion dont on parle beaucoup actuellement) !
    En effet, ayant coupé le carburant habituel (la nourriture terrestre) et étant passé en mode "énergie solaire" (la nourriture céleste), c'est uniquement l'Esprit Saint qui nous porte ! Quel bonheur ! Quel bonheur !
    Plus d'infos sur le Solar Impulse ici >>

         
    ARCHIVES
    >>
         
    Liens :
    Liste des neuvaines de jeûne >>
    Jeûner, c'est s'envoler (témoignage sur les neuvaines de jeûnes au pain et à l'eau)
     >>


  • Voici un article qui a été écrit par Ana Shawl (la responsable de l'IIPG "Queen of Peace" et l'organisatrice des conférences du voyant Ivan aux Etats-Unis). Cet article est paru dans la Newsletter de June Klins du mois de décembre 2015 (traduit par mes soins à partir de la version anglaise).
        
    Récemment, quelqu'un a posé la question et j'ai pensé que je devais expliquer ce qui se faisait à Medjugorje et ce que l'Eglise avait à dire concernant le jeûne, quand le jeûne tombe un jour où il y a une fête particulière.
        
    Comme vous le savez, nous jeûnons les mercredis et les vendredis. Mais cette année, Noël tombe un vendredi.
        

    Noël est considéré comme un jour de fête et non pas comme un jour de jeûne. Nous accueillons l'Enfant Jésus et c'est un grand jour pour nous. C'est le jour où le Sauveur est venu dans le monde. C'est pourquoi ce n'est pas un jour où l'on jeûne ("day of fasting") mais un jour où l'on fait la fête ("day of feasting").
        
    Du catéchisme : "L'abstinence de viande ou d'autres aliments, telle que la Conférence Episcopale l'a définie, doit être observée tous les vendredis, à moins qu'une solennité ne tombe un vendredi".
        
    Noël, de ce fait, entre dans cette catégorie.
     Il ne devrait pas y avoir de jeûne pour Noël, ni pour Pâques. Et à Medjugorje, on ne jeûne pas ces jours-là.
        
    Selon certains de mes amis qui habitent à Medjugorje, ce qui va se passer, cette année, c'est qu'ils vont jeûner le mercredi. La veille de Noël est également un grand jour pour eux : les membres de la famille se rassemblent et, dans la soirée, ils se préparent à aller à la Messe de minuit.
        

    Donc, beaucoup d'entre eux ne prendront pas de viande le matin, ni au repas de midi, mais ils mangeront en famille pour la veillée de Noël et, bien sûr, ils iront fêter Noël chez l'un de leurs parents le jour de Noël.
        
    Lien :
    Doit-on jeûner les jours de fête ? >>


  • Une petite pensée de votre serviteur.
        
    Jeûner avec avec le cœur, c'est avoir de l'appétit pour le jeûne. C'est avoir faim de jeûne.


  • Un petit témoignage de votre serviteur...
         
    1-Parmi les gens qui mettent en pratique ce que la Vierge Marie demande à Medjugorje, on en rencontre souvent qui, les jours de jeûne, ont l'habitude de remanger à minuit (et non pas le lendemain matin). Que faut-il penser de cela ? Si vous me le permettez, voici quelques petites réflexions personnelles sur cette question.
         
    2-Mais tout d'abord, j'aimerais partager avec vous cet extrait d'un témoignage que la voyante Marija Pavlovic-Lunetti a donné le 16 février 1989, à l'église de Rezzoaglio, en Italie (source : Santo Rosario.net) :
    Quand la Sainte Vierge a demandé le jeûne, nous n'y étions pas habitués et nous attendions minuit pour commencer à manger des choses que nous avions mises de côté au cours de la journée. Cependant, la Sainte Vierge ne nous a rien dit pour nous faire savoir si cela était bon ou mauvais. La chose la plus importante est de ne rien manger pendant 24 heures, de minuit à minuit, à l'exception du pain et de l'eau.
        
    3-Voici maintenant un second extrait tiré d'un témoignage que la voyante Mirjana Dragicevic-Soldo a donné en novembre 2006, à Medjugorje (source : Coeur Immaculé de Marie) :
    Les gens essaient toujours de rendre les choses faciles pour eux. Mais nous savons tous combien de temps dure un mercredi et combien de temps dure un vendredi. Certains de mes amis attendent minuit impatiemment pour pouvoir manger. D’autres me posent la question de savoir si l’on peut prendre au moins du café le matin ? Je dis toujours : "Pourquoi pas ? Mais suffisamment tôt avant que la Vierge ne soit levée !"
         
    4-En lisant ces deux témoignages de Marija et de Mirjana, j'ai le sentiment que la Vierge de Medjugorje ne reproche rien à ceux qui remangent à minuit parce qu'ils mettent vraiment en pratique ce qu'elle demande (ils jeûnent effectivement pendant 24h), mais j'ai aussi le sentiment que cette habitude n'est peut-être pas absolument "parfaite", à ses yeux.
         
    5-Maintenant, j'aimerais vous donner un petit témoignage personnel.
    Rompre le jeûne alimentaire à minuit est une chose que j'ai faite à plusieurs reprises quand j'ai commencé à faire des neuvaines de jeûne. Le neuvième jour, en effet, l'envie de remanger enfin était tellement forte qu'il ne m'était pas possible d'attendre le lendemain matin.
         
    6-Puis, au bout de quelques neuvaines de jeûne, cette habitude de remanger à minuit a commencé à me poser trois petits "problèmes".
    a)-Tout d'abord, remanger la nuit m'obligeait à veiller tard et j'avais du mal à être en forme le lendemain.
    b)-Ensuite, je trouvais que le fait de manger la nuit donnait à mon jeûne un petit côté "Ramadan". Je n'ai absolument rien contre le Ramadan (bien au contraire !). Simplement, il me semble que le fait de manger la nuit est plus dans la tradition musulmane que dans la tradition catholique.
    c)-Enfin, je trouvais également qu'en mangeant à minuit, j'étais dans une dynamique de "fuite" du jeûne (si je puis dire); un peu comme si je cherchais à remanger "le plus vite possible". Or, il ne faut pas "fuir" le jeûne. Il faut au contraire l'accueillir et le laisser s'installer en nous, de telle sorte qu'il puisse créer de l'espace pour Dieu à l'intérieur de nous.
         
    7-Finalement, au bout de quelques neuvaines, j'ai réussi à perdre cette habitude de rompre le jeûne à minuit, et j'ai pu trouver la force de remanger le lendemain matin (c'est à dire le 10ème jour de mes neuvaines), au petit déjeuner. Comme y suis-je arrivé ? C'est très simple.
    J'ai pris conscience que quand le jeûne arrivait à sa fin, on pensait énormément à la nourriture : la charcuterie, les sauces, le jus de la viande, les boissons gazeuses... tout cela défile devant nos yeux et réveille en nous ce que l'on appelle la faim psychique (voir le documentaire intitulé : "Le jeûne, une nouvelle thérapie ?" qui a été diffusé sur Arte le 6 mars 2015).
    La faim psychique, ce n'est pas la faim de l'estomac (après tout, quand on a jeûné pendant 9 jours, on peut très facilement jeûner pendant 10 jours !), mais c'est la faim du cerveau qui, en pensant très fortement à la nourriture, attise lui-même le désir de manger.

    Pour supprimer cette faim psychique, il m'a suffit d'arrêter de penser à la nourriture au cours des derniers jours de jeûne (notamment le dernier) et de faire comme si ma neuvaine de jeûne devait durer 10 jours.
    Dès lors que j'ai fait cela, le problème a été réglé.
        
    8-Pour conclure, je dirais que le fait de remanger le lendemain d'un jour ou d'une neuvaine de jeûne (le lendemain matin, et non pas à minuit) a ceci d'avantageux : cela permet de vaincre non seulement la faim de l'estomac mais aussi la faim psychique.
    Et pour cette raison, il me semble que cette manière de faire est plus dans l'esprit des messages de la Vierge. Mais, bien sûr, ce n'est là qu'un avis personnel.


  • Voici une info qui a été postée aujourd'hui par le site Medjugorje.ob.
       
    Le 6 mars 2015, la chaîne Arte a diffusé un reportage très intéressant sur le jeûne.
    On y apprend notamment qu'en Russie, des cures de jeûne de 12 jours sont mises en place pour soigner certaines maladies (migraines, douleurs articulaires, hypertension, asthme, dépressions, phobies...), et ces cures sont remboursées.
      
    J'ai noté cette phrase d'une personne : "Le troisième jour a été difficile car ce n'est pas l'estomac qui réclame de la nourriture mais le cerveau. Dans ta tête, en effet, tu vois des chips... Il y a une faim psychique qu'il faut dépasser".
       
    Ce reportage va beaucoup intéresser tous ceux qui veulent en savoir plus sur le rôle que peut jouer le jeûne dans la guérison de certaines maladies.

        
    A découvrir ici >>
        
    Lien :
    Le site Medjugorje.ob >>