• Une rubrique pour essayer de mettre du "sel" dans nos conversations ("Wesh" est un mot que les jeunes emploient très souvent et qui signifie "salut")...
          

        
    Aimer
    Quand vous voulez dire que vous aimez énormément quelque chose
    (19/08/16)
    Quand vous aimez énormément une chanson, ou un plat (ou quoi que ce soit d'autre), vous pouvez dire : "Si on ne chante pas cette chanson (ou si on ne mange pas ce plat) au Paradis, je ne veux pas y aller".

        
    Age
    Quand une personne veut dire qu'elle ne fait pas son âge (13/12/14)
    Voici un petit extrait d'une conversation extrêmement drôle entre deux personnes à la retraite qui s'adorent (conversation à laquelle j'ai assisté ce matin) :
    SOLANGE : Hier, j'ai rencontré une ancienne camarade de classe. On était au collège ensemble. Cela faisait plus de 50 ans que l'on ne s'était pas vue. Elle m'a reconnue tout de suite et elle m'a dit que je n'avais pas changé.
    SUZANNE : Ah bon ? Alors, tu devais déjà paraître vieille quand tu étais jeune !!
        
     
    Porte fermée
    Pour détendre l'atmosphère en attendant que quelqu'un vienne nous ouvrir une porte (14/08/14)
    Il peut parfois arriver que nous nous retrouvions devant une porte fermée (cure, salle paroissiale...) et que nous soyons obligés d'attendre que quelqu'un vienne nous ouvrir.
    Dans ces cas-là, quand nous sommes avec d'autres chrétiens, nous pouvons dire la chose suivante pour détendre l'atmosphère : "Ah, si seulement nous avions plus prié ! Nous aurions peut-être mérité la grâce de passer à travers les portes (comme Jésus), ou bien que les portes s'ouvrent toutes seules devant nous (comme sainte Rita), ou encore que les portes se déverrouillent miraculeusement (comme saint Paul). Mais nous n'avons pas assez prié. Nous sommes donc obligés d'attendre que quelqu'un vienne nous ouvrir. Ah, Seigneur, prends pitié de nous !"

        
     

    ARCHIVES >>

         

    Lien :

    KTD6T >>


  • Des réflexions sur la présence de Dieu dans les établissements scolaires.

          

          

    Humour
    Les difficultés de l'enseignement de l'anglais en primaire (30/07/14)
    Une petite pensée humoristique de votre serviteur :
    Ne croyez pas que les professeurs d'anglais qui enseignent en primaire ont une tâche plus simple que ceux qui enseignent en collège ou en lycée.
    En effet, rien n'est plus difficile que d'apprendre à des élèves à prononcer correctement le son "TH" en anglais (en leur expliquant notamment comment bien positionner leur langue contre leurs dents de devant), quand ces élèves n'ont justement plus de dents de devant parce que ces dernières viennent de tomber !
        
    Réforme
    La réforme des rythmes scolaires ou l'art de faire l'inverse de ce que l'on voudrait (24/07/14)
    Une réflexion de votre serviteur à découvrir ici >>
        
    Citation

    Le Padre Pio parle de la formation (11/01/12)

    A côté de la formation intellectuelle, veillez à ce que l'éducation du coeur aille de pair avec l'enseignement de la foi; car l'une sans l'autre creuse dans le coeur humain une blessure mortelle (AdFP, 467).

        

    Réflexion

    Les enfants nous aident à comprendre comment il nous faut répondre à l'appel de la Vierge à Medjugorje (28/08/11)

    Un texte à découvrir ici >>

       

    Langues

    L'apprentissage des langues (08/04/11)

    Voici une célèbre citation d'un auteur inconnu : L'allemand se crache, l'anglais se vomit, l'italien se chante et le français se parle.

       

    Enquête

    Les enfants nés en décembre (31/12/10)

    Le jeudi 30 décembre 2010, sur France 2, dans le journal télévisé de 20h, un reportage tout à fait étonnant a été diffusé. Je pense que ce reportage a dû faire sourire la Vierge Marie.

    Un chercheur français a étudié les trajectoires scolaires de plusieurs milliers d'enfants et il lui est apparu, en regardant les résultats, que les enfants nés en décembre avaient beaucoup plus de difficultés scolaires que les autres. Ils redoublent deux fois plus souvent et gagnent en moyenne 12 000 euros en moins au cours de leur vie professionnelle. Par ailleurs, vu le mal qu'ils ont à s'adapter aux études, ils sont très vite orientés vers les filières professionnelles.

    Et oui, les enfants nés en décembre ont plus de problèmes que les autres... Oh ! Mais j'y pense !... C'est peut-être Jésus qui leur donne une bénédiction spéciale, le jour de leur naissance (bénédiction qui les rend plus spirituels, plus assoiffés d'absolu...). Et vu l'incapacité du système français à répondre à leurs attentes les plus profondes, ils préfèrent faire autre chose que de passer leur vie dans les salles de classe !
        
    ARCHIVES >>
         
    Liens :

    In persona Christi >>

    Qu'est-ce que Dieu attend de moi ? >>

    L'enseignement de la Vierge de Medjugorje sur la vocation >>


  • Si les jeunes aiment autant la musique, je crois que c'est parce que la musique nous entraîne. Elle ne nous laisse pas "sur place". Elle met l'âme en mouvement. Et ce mouvement qu'elle déclenche au fond d'eux rejoint très profondément leur besoin de se mettre en route et de trouver un sens à leur vie. Ecouter de la musique, d'une certaine façon, c'est chercher à se laisser emporter par l'Esprit Saint.


  • Voici un extrait de "L'Evangile tel qu'il m'a été révélé", de Maria Valtorta (Tome 2, chapitre 32). Jésus parle avec Judas.

        

    JESUS : Il est vrai que le suicide est un véritable meurtre : qu'il s'agisse de notre vie ou de celle d'autrui, c'est un don de Dieu et à Dieu seul qui l'a donnée est réservé de pouvoir l'enlever. Qui se tue avoue son orgueil, et l'orgueil est haï de Dieu.

        

    JUDAS : Avoue l'orgueil ? Je dirais plutôt le désespoir.

         

    JESUS : Et qu'est-ce que le désespoir, sinon de l'orgueil ? Réfléchis Judas. Pourquoi quelqu'un désespère-t-il ? Parce que les malheurs s'acharnent sur lui et que lui, par ses propres moyens, n'en peut venir à bout. Ou parce qu'il est coupable et qu'il juge que Dieu ne peut lui pardonner. Dans l'un et l'autre cas, n'est-ce pas peut être l'orgueil qui le domine ? L'homme qui ne veut se fier qu'à lui-même n'a plus l'humilité de tendre la main au Père et de Lui dire : "Je ne puis, mais Toi, tu le peux. Aide-moi, car c'est Toi qui donnes tout ce que j'espère et attends ". Cet autre homme qui dit : "Dieu ne peut me pardonner", il le dit parce mesurant Dieu à son aune, il sait que quelqu'un, offensé, comme il l'a offensé, ne pourrait pas pardonner. Là aussi c'est de l'orgueil. L'humble compatit et pardonne même s'il souffre de l'offense qu'il a reçue. L'orgueilleux ne pardonne pas. Il est orgueilleux aussi parce qu'il ne sait pas courber le front et dire : "Père j'ai péché, pardonne à ton pauvre fils coupable". Mais ne sais-tu pas, Judas, que tout sera pardonné par le Père, si le pardon est imploré d'un cœur sincère et contrit, humble et désireux de résurrection dans le bien ?

         

    JUDAS : Mais certains crimes rendent impossible le pardon. Ils ne peuvent pas être pardonnés.

        

    JESUS : C'est toi qui le dis, et ce sera vrai parce que l'homme l'aura voulu. Mais en vérité, oh ! en vérité Je te dis que même après le délit des délits, si le coupable accourait aux pieds du Père - Il s'appelle Père pour cela, ô Judas, c'est un Père d'une perfection infinie - si, en pleurant, en suppliant de lui pardonner, il s'offrait à l'expiation, mais sans désespoir, le Père lui donnerait le moyen d'expier pour qu'il mérite le pardon et sauve son esprit.

        

    Liens :

    Eléments de réflexion apportés par Maria Simma >>

    Eléments de réflexion apportés par Marthe Robin >>


  • Voici un article intéressant qui a été posté par le modérateur du forum : "Docteur Angélique".

        

    Monsieur Philippe Coutel, qui assistait à une retraite des Foyers de Charité, rapporte :

    Le 31 octobre 1979, vers 17h, deux cousines, un cousin et un de leurs amis, dans la baie de Quiberon, ont voulu faire une dernier tour de bateau avant de mettre celui-ci en cale-sêche pour l'hiver. Ils avaient 18-19ans.

    Brusquement alors qu'ils étaient dans la rade, une très violente tempête s'est levée d'un coup. Le voilier a été sur le champ absorbé par les flots, et ils sont morts noyés.

          

    Quelques semaines plus tard, je suis allé voir Marthe Robin pour savoir ce qu'il était advenu d'eux quant à leur éternité, car aucun d'eux n'étaient pratiquants; Avec même une vie moralement plus ou moins dissolue, comme il est d'usage en Occident. J’étais donc un peu inquiet pour eux.

    Mais le père spirituel de Marthe, le père Finet, a du nez. Et sans même être au courant de mon affaire il a sorti aux retraitants : "Surtout n'allez pas demander à Marthe si vos proches qui sont morts sont sauvés. Et si elle vous disait qu'ils sont en enfer ?"

        

    Fort de cette recommandation je n'ai rien demandé à Marthe; Mais la question me brûlait les lèvres.

    C'est elle-même qui va rompre le silence, d'une manière détournée. Tout en respectant la consigne du père Finet, elle a demandé au père qui nous prêchait la retraite de nous dire :

    "Marthe Robin m'a fait savoir, que quand des jeunes qui ne pratiquaient pas, meurent dans l'ignorance de Jésus, il va se passer plusieurs heures avant le jugement définitif; Et même plusieurs jours, où le Seigneur va se montrer à eux dans toute sa lumière; Et va leur demander : VEUX-TU DE MON AMOUR ? Et en général, les jeunes disent OUI".

         

    Lien :

    Eléments de réflexion apportés par Maria Valtorta et Maria Simma >>