• Une rubrique pour essayer de mieux comprendre et de mieux combattre l'action du mal dans l'homme et dans le monde (mais gardons bien en mémoire cette phrase du père Dejaivfe : "Il est dangereux de ne pas croire à l'existence du démon. C'est encore plus grave de le voir partout !").
        

        
    Témoignage
    JIM CAVIEZEL NOUS EXPLIQUE COMMENT SATAN ESSAYE DE NOUS FAIRE RENONCER A UN BON PROJET (28/01/18)
    Voici un extrait d'un témoignage que l'acteur américain Jim Caviezel a donné en mai 2012. Il parle notamment de son rôle dans le film de Mel Gibson : "La Passion du Christ" (il a interprété Jésus).
        
    Pendant quinze ans, Mel Gibson a senti dans son cœur que Dieu l’appelait à faire ce film. Et il savait ce qui arriverait s’il faisait ce film. Je lui ai dit : "Tu désires que je joue le rôle de Jésus". Il m’a répondu que oui. Le lendemain, il téléphone chez moi pour me persuader de ne pas accepter le rôle.
        
    C’est comme cela que ça se passe : vous prenez un engagement envers le Christ, vous lui dites que vous allez faire ceci ou cela pour lui et, soudain, le diable entre en jeu et vous fait abandonner votre projet.
    Vous vous dites alors : "Je n’aurais pas dû avoir cette rencontre, je n’aurais pas dû faire ceci. J’ai fait toutes ces choses (ndlr : de mauvaises choses) et les gens vont découvrir quel genre de personne je suis. Je ne peux pas faire ce film, je ne suis pas le bon gars. Je ne devrais pas réaliser ce film".
        
    Mel m’a téléphoné et m’a dit : "Ecoute, si tu fais ce film, il est possible que tu ne travailles plus jamais dans cette ville, et je ne veux pas être responsable de cela".
    J’ai alors eu peur. J’ai réalisé toutes les belles choses que j’avais. J’ai réalisé que Dieu m’avait conduit dans ce travail, que mon talent venait de Dieu et non pas des hommes.
        
    Je lui ai alors répondu : "Ecoute Mel, nous avons tous à porter notre propre croix. Si tu ne prends pas ta croix et si tu ne la portes pas, tu vas être écrasé par son poids". Mel est devenu silencieux au bout du fil, et j’ai dit : "Oh mince !" Il m’a demandé : "Qu’est-ce qu’il y a ?" Je lui ai répondu : "Je viens de réaliser que mes initiales étaient JC et que j’avais 33 ans". Il m’a dit : "Dieu, tu me fais paniquer", et il a raccroché le téléphone (rires de l’interviewer, de la foule et de Jim).

        
    Tout le témoignage ici (en anglais) >>
        
    Vie des Saints
    L'ENTREE DE MARTHE ROBIN DANS LE TIERS-ORDRE FRANCISCAIN (04/11/17)
    Le Père capucin (ndlr : il s'agit ici du Père Marie-Bernard) a demandé également à Marthe d'entrer dans le tiers-ordre de saint François. Ce qu'elle fit le 2 novembre 1928, date attestée par Jeanne Bonneton (...).
    L'influence bénéfique qu'a exercée le Père Marie-Bernard a été évidente. Tant et si bien que Marthe disait beaucoup de bien de lui. Elle conseilla à Gisèle Signé d'aller le voir à Lyon : "Dites-lui tout ce que vous avez sur le cœur, il vous comprendra. Allez-y !" Et faisant allusion à ses lectures nouvelles et à sa place de tertiaire dans l'Eglise, Marthe ajoutait : "Vous voyez, Gisèle, j'ai une autre orientation de vie !"
    Disons tout de suite, témoignages à l'appui, que le démon n'appréciait guère cette nouvelle orientation. Il en fut même si exécré que la nuit qui suivit l'entrée dans le tiers-ordre de saint François, c'est-à-dire entre le 2 et le 3 novembre 1928, il s'est passé quelque chose que certains considéreront digne d'être rangé dans les fables du Moyen-Age.
    Pourtant, il faut le rapporter aussi : Mme Robin qui couchait dans un lit, juste à côté du divan de sa fille, l'affirme : "Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais elle a poussé un cri épouvantable !" Un rêve ? Mais Marthe ne dort plus... Alors ? "Le diable, nous a précisé Jeanne Bonneton qui à ce moment-là se préparait à rentrer chez les Clarisses, lui a donné un coup de poing et lui a cassé deux dents". La même anecdote a été racontée par l'abbé Perrier.
        
    Homélie
    COMMENT FAIRE FUIR SATAN (29/09/17)
    Ce matin, au monastère des Clarisses de la ville où j'habite, le prêtre qui a célébré la Messe a dit une phrase très intéressante dans son homélie : "Entrer dans la louange fait fuir l'Adversaire".
        
    Satan
    SATAN HAIT LA PROPRETE ET L'ORDRE (20/01/17)
    Voici un extrait d'un article qui est paru dans le journal L'Echo de Medjugorje de novembre-décembre 2016 (traduit par mes soins à partir de l'anglais) :
    Parmi les divers témoins du dernier Festival des Jeunes de Medjugorje (ndlr : en 2016), il y avait Francesco Vaiasus, un italien qui a parlé de sa libération d'une obsession diabolique. Il a raconté comment, un jour, Satan s'était mis très en colère en voyant qu'il avait décidé de mettre de l'ordre dans la maison et de préparer le dîner pour sa femme avec beaucoup de soin.
    Cette expérience lui a fait comprendre à quel point Satan haïssait la propreté et l'ordre, et ce parce qu'il est en fait un esprit impur (cf. Luc 11, 24) qui se nourrit de tout ce qui est impur, désordonné et perverti, et en est la cause. De plus, l'Evangile nous enseigne que la saleté vient d'abord du cœur. Donc, même si nous soignons notre aspect extérieur, et même si nous embellissons le monde dans lequel nous vivons, la saleté vient d'abord du cœur (cf. Luc 11, 37).

        
    Yoga
    SOEUR EMMANUEL PARLE DU YOGA (05/10/16)
    Lors du direct du 3 octobre 2017, sœur Emmanuel a dit que le mot "Yoga" signifiait "union", mais que c'était une union avec le néant.
    Elle a dit également que les postures du Yoga n'étaient pas simplement une "gymnastique", comme certains adeptes le disent souvent, mais des postures orientées vers l'adoration des faux dieux.
        
    Medjugorje
    DON AMORTH, SATAN, JEAN-PAUL II, LE ROSAIRE, MEDJUGORJE ET VICKA (13/05/15)
    Voici un extrait de la lettre mensuelle de sœur Emmanuel du 13 mai 2015 :
    Cet hiver, j'ai rencontré le père Amorth, le célèbre exorciste de Rome.
    Celui-ci me raconta comment le démon exprime sa haine lorsqu'il invoque certains saints pour faciliter l'exorcisme.

    Par exemple, Satan ne supporte pas que l'exorciste invoque l'intercession de Jean-Paul II. Et comme le père Amorth lui demandait pourquoi, il répondit : "Parce qu'il m'a volé tant de jeunes !"
    Une autre fois, Satan lui déclara combien il détestait la prière du Rosaire : "A chaque Ave Maria, a-t-il précisé, je reçois un coup très douloureux derrière la nuque".
    Durant les temps spirituels forts à Medjugorje, il arrive parfois que des personnes tourmentées se mettent à crier. Cela était fréquent lors des missions de Jésus, comme on le voit dans l'Evangile. Ce trouble peut avoir diverses origines, mais parfois, il s'agit de présences démoniaques qui s'expriment à travers ces personnes.

    L'autre jour, lorsque Vicka priait longuement sur la foule rassemblée devant elle, une femme s'est mise à crier contre Vicka avec une horrible voix d'homme : "Je ne te supporte plus ! Arrête de prier ! Et puis tu pardonnes toujours ! Tu devrais être morte depuis longtemps ! Tais-toi !" etc.
    Ces cris de l'ennemi sont significatifs et même indicateurs. Satan décrit clairement ce qui le désarme ! Rien d'étonnant à ce que la prière et la pratique du pardon lui déplaisent tant : elles le rendent impuissant à nuire !

        
    Citation
    MARYAM DE BETHLEEM NOUS PARLE DE SATAN (13/05/15)
    Ayez grand soin de garder la tranquillité du cœur, parce que Satan pêche dans les eaux troubles (Maryam de Bethléem sera canonisée le 17 mai 2015). 
         

    ARCHIVES : 1 / 2
         

    Liens :

    Le site du père Joseph Verlinde >>

    L'enseignement de la Vierge de Medjugorje sur le mal >>


  • Dans sa Newsletter du 18 mars 2015, Denis Nolan a écrit ceci (en référence à la panne qui est survenue au cours de la retransmission de l'apparition de Mirjana du 18 mars 2015, sur Mary-TV / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :
        
    Il y a de cela des années, Mgr Frane Franic - l'Archevêque aujourd'hui décédé - m'a dit qu'il pensait que la guerre des Balkans "était une tentative de Satan de faire taire les apparitions de la Sainte Vierge à Medjugorje, afin que personne ne puisse l'entendre".

    Nous savons qu'en 1987, la Sainte Vierge a dit à Jelena que Satan avait proposé à Dieu de lui rendre le reste du monde en échange de Medjugorje.
    Je ne doute pas que Satan soit terrifié, aujourd'hui, à l'idée qu'Internet soit mis au service de la Vierge de Medjugorje afin que, par exemple, ses enfants à travers le monde puissent être présents durant son apparition.
        
    Récemment, un internaute a demandé où l'on pouvait trouver le message de la Vierge disant que Satan avait proposé à Dieu de lui rendre le reste du monde en échange de Medjugorje. En effet, ce message ne figure pas dans les livres de Cyrille Auboyneau ("Paroles du ciel" et "Chers enfants"). J'ai posé la question à Denis Nolan et voici ce qu'il m'a répondu (le 14 novembre 2016) :
        
    Le Père Laurentin l'a écrit dans l'un de ses livres. Tandis que je ramenais Jelena chez elle en voiture après avoir tourné un reportage avec elle, un jour à Medjugorje, je lui ai demandé si c'était vrai, si Notre Dame lui avait vraiment dit cela. Et elle a répondu : "Oui". C'était vrai. Désolé, mais je n'ai pas le temps de te retrouver où cela a été écrit. Mais comme Jelena me l'a dit elle-même, il me semble que je n'ai pas besoin de citer une source écrite.


  • Voici des paroles que Jésus a dites au vénérable Marcel Van (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
        
    Van : Jésus, est-ce que le démon a la foi ? A mon avis, c'est parce qu'il croit qu'il te demande telle et telle chose. Est-ce bien exact, Jésus ? Veuille m'expliquer cela.
        
    Jésus : Petit frère, je réponds à ton désir, n'est-ce pas ? Naturellement, le démon n'a pas besoin de croire puisqu'il voit déjà clairement toutes les choses qu'il faut croire. Il connaît la vérité mais ne veut pas la suivre.
        
    Tu veux donc savoir pourquoi, quand le démon me demande telle ou telle chose, je lui accorde ce qu'il demande ? Est-ce que tu en comprends la raison ? Ecoute bien, d'accord ?
    La raison, c'est que si je ne lui accordais pas ce qu'il demande, je manifesterais que je ne suis pas juste.
        
    Le démon sait bien que Dieu est toujours prêt à accorder à celui qui le prie toutes les grâces qu'il demande. C'est pourquoi il sait aussi que Dieu, dans sa bonté, attend encore de lui cette humilité de cœur qui lui obtiendrait son pardon; mais parce que le démon est trop orgueilleux tout en sachant qu'il pourrait obtenir cette faveur il ne la demande pas.
        
    Il y a encore une chose que tu dois savoir, c'est que toutes les demandes faites à Dieu par le démon ont pour objet des choses mauvaises, jamais des choses bonnes.
    Par conséquent, quand Dieu le Père lui permet quelque chose ce n'est pas une faveur qu'il lui accorde mais uniquement la permission de faire une chose qui tournera à la gloire de Dieu.
        
    Le démon croit, mais il n'agit pas conformément à ce qu'il croit, de sorte qu'on ne peut dire qu'il a la vertu de foi. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il connaît clairement ce que les hommes doivent croire mais sans vouloir s'y conformer lui-même...
    Mais je ne veux pas m'étendre davantage sur cette question car tu n'es pas un étudiant en théologie. Mon unique intention est de faire comprendre que le démon connaît la vérité mais ne veut pas la suivre.
        
    Petit frère, il ne faut pas être triste, tu entends ? Que tu comprennes ce que j'ai dit, c'est déjà amplement suffisant. Quand à la permission que Dieu donne au démon de faire l'une ou l'autre chose mauvaise, ce n'est pas dans l'intention de nuire à qui que ce soit qu'il la donne, mais uniquement pour que cela contribue à sa gloire.
        
    Naturellement, le démon n'aime pas la Sainte Trinité, aussi son unique désir est de trouver moyen de l'outrager. Cependant, quoi qu'il fasse, le pouvoir qu'il a d'agir reste dans les mains du Dieu Trinité. Aussi, bien qu'extérieurement l’œuvre qu'il fait soit mauvaise, en réalité, elle ne fait que contribuer à la gloire de la Trinité.


  • Voici ce qu'a dit le Père Hubert Lelièvre (Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie) au sujet de la théorie du "gender" (source : bulletin de liaison de l'association de mai-août 2012) :
        
    Le gender est la plus grande rébellion de l'homme contre son Créateur; des fils et des filles contre leur Père.
    Le gender affirme qu'il y a d'un côté la sexualité biologique initiale et de l'autre la sexualité acquise, celle que je me reconnais avoir, une construction culturelle.
    Le gender est une idéologie portant atteinte à la Paternité de Dieu, à la Sagesse même de Dieu qui a fait l'homme à son image et ressemblance. C'est Babel face à Pentecôte !


  • Voici un épisode de la vie de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus rapporté par sa soeur Céline (Conseils et souvenirs de sœur Geneviève) : 

        

    En une circonstance où Soeur Thérèse m'avait montré tous mes défauts, j'étais triste et un peu désemparée. Moi qui désire tant posséder la vertu, pensai-je, m'en voilà bien loin, je voudrais tant être douce, patiente, humble, charitable, ah ! je n'y arriverai jamais !...

        

    Cependant, le soir à l'oraison, je lus que Sainte Gertrude exprimant ce même désir, Notre Seigneur lui avait répondu :

    -"En toute chose et par dessus tout, aie bonne volonté, cette seule disposition donnera à ton âme l'éclat et le mérite spécial de toutes les vertus. Quiconque a bonne volonté, désir sincère de procurer ma gloire, de me rendre grâces, de compatir à mes souffrances, de m'aimer et de me servir autant que toutes les créatures ensemble, celui-là recevra indubitablement des récompenses dignes de ma libéralité et son désir lui sera quelque fois plus profitable que ne le sont à d'autres leurs bonnes oeuvres."

        

    Très contente de cette bonne parole, poursuit Céline, toute à mon avantage, j'en fis part à notre chère petite Maîtresse (Thérèse) qui surenchérit et ajouta :

    -"Avez-vous lu ce qui est rapporté dans la vie du Père Surin ? Il faisait un exorcisme et les démons lui dirent : Nous venons à bout de tout, il n'y a que cette chienne de bonne volonté à laquelle nous ne pouvons jamais résister ! Eh bien, si vous n'avez pas de vertu, vous avez une "petite chienne" qui vous sauvera de tous les périls ; consolez-vous, elle vous mènera au Paradis ! - Ah ! Quelle est l'âme qui ne désire pas posséder la vertu ! C'est la voie commune ! Mais que peu nombreuses sont celles qui acceptent de tomber, d'être faibles, qui sont contentes de se voir par terre et que les autres les y surprennent !"