• PAROLES DE SAINTS : La conversion (Bienheureux Charles de Foucauld)

    Des paroles de saints et de personnages connus dans l'Eglise...
        
    La conversion
    Travaillons sans relâche à notre conversion, car nous serons toujours bien fragiles tant que nous serons à demi bons, à demi mauvais (Bienheureux Charles de Foucauld).
        
    La paternité
    La paternité est aussi une sorte de royauté, une espèce de sacerdoce (Bienheureux Frédéric Ozanam).
        
    L'union au Christ
    Dans la plénitude de la grâce, le Christ est avec nous; dans la plénitude de la gloire, nous serons avec lui (Saint Bernard).
        
    Contempler le visage du Christ
    Personne ne s'est adonné à la contemplation du visage du Christ avec autant d'assiduité que Marie (Saint Jean-Paul II).
        
    L'Amour n'hésite pas devant les plus grandes difficultés
    Avoir été choisi avec toutes mes imperfections, c'est là une preuve évidente que l'Amour n'hésite pas devant les plus grandes difficultés (Vénérable Marcel Van).
        
    Le pardon de Dieu
    Le bon Dieu aura plus tôt pardonné à un pécheur repentant qu'une mère n'aura retiré son enfant du feu (Saint curé d'Ars).
        
    Les épreuves
    1)-Quand il y a des épreuves, c'est signe de succès (Saint frère André).
    2)-Il y a toujours une réserve de grâces extraordinaires qui attend une épreuve bien supportée (Saint frère André).
        
    Le chemin de l'Evangile
    Ne te laisse pas tout de suite troubler par la peur et n'abandonne pas le chemin de l'Evangile. Au début, il est étroit, mais à mesure que l'on avance dans la vie chrétienne et dans la foi, le cœur se dilate et l'on se met à courir sur les chemins des commandements de Dieu, le cœur rempli d'un amour si doux qu'il n'y a pas de mots pour le dire (Saint Benoît).
        
    Le rêve du Créateur
    Tel a été le rêve du Créateur : pouvoir se contempler en sa créature (Sainte Elisabeth de la Trinité).
        
    La seule liberté de l'homme
    La seule liberté de l'homme, c'est de tenir la voile tendue ou de laisser choir, lassé. Le vent n'est pas de nous (Abbé Pierre).