• PAROLES DE SAINTS : Notre faiblesse peut s'élever au-dessus d'elle-même (Saint Benoît)

    Des paroles de saints et de personnages connus dans l'Eglise...
        
    Notre faiblesse peut s'élever au-dessus d'elle-même
    Notre faiblesse peut s'élever au-dessus d'elle-même parce que la force de Dieu s'est rendue faible au-dessous d'elle-même (Saint Benoît).
        
    Aux heures où vous ne sentirez que l'écrasement
    Aux heures où vous ne sentirez que l'écrasement, la lassitude, vous lui plairez encore si vous êtes fidèle à croire qu'il opère encore, qu'il vous aime quand même, et plus même (Sainte Elisabeth de la Trinité).
        
    Etre blessé de la blessure de l'autre
    Etre charitable, ce n'est pas forcément donner, c'est avoir été, être blessé de la blessure de l'autre. C'est aussi unir toutes mes énergies aux siennes pour guérir ensemble de son mal devenu le mien (Abbé Pierre).
        
    Donner tout ce que nous avons
    Donner, donner tout ce que nous avons puisque nous recevons tout de Dieu (Cardinal Jean-Marie Lustiger).
        
    Les affections sont les pieds de l'âme
    Les affections sont les pieds de l'âme : si vos affections sont douces, votre jugement sera doux; si elles sont charitables, votre jugement sera de même (Saint François de Sales).
        
    La liberté
    Nous ne pouvons être libres si nous ne sommes pas capables de soumettre librement notre volonté au vouloir de Dieu (Sainte mère Teresa).
        
    Une mer de tempêtes
    Nul ne parvient au salut sans traverser une mer de tempêtes, sous la perpétuelle menace d'un naufrage. Le Calvaire est la montagne des saints. C'est de là que l'on accède au Thabor (Saint Padre Pio).
        
    La vie contemplative et la vie active
    Qui osera dire que la vie contemplative est plus parfaite que la vie active ou inversement, puisque Jésus a mené l'une et l'autre ? Une seule chose est vraiment parfaite, c'est de faire la volonté de Dieu (Bx Charles de Foucauld).
        
    Les pauvres
    Nous ne voyons Dieu que des yeux de la foi et notre foi est si faible ! Mais les pauvres, nous les voyons des yeux de la chair et nous devrions tomber à leurs pieds et leur dire avec l'apôtre : "Vous êtes nos maîtres et nous serons vos serviteurs" (Bx Frédéric Ozanam).
        
    Le publicain de l'Evangile
    Le publicain de l'Evangile, parce qu'il s'est présenté comme un vase vide, a pu remporter une grâce d'autant plus large (Saint Bernard).