• PAROLES ET PROPHETIES POUR LA FRANCE : Le Père Jozo Zovko parle de la France

    Une rubrique entièrement consacrée aux paroles et aux prophéties concernant la France (les auteurs cités ont tous été reconnus par l'Eglise).
        
    glasses    
    Medjugorje
    LE PERE JOZO ZOVKO PARLE DE LA FRANCE (15/02/20)
    Voici quelques paroles du Père Jozo Zovko concernant la France (source : le site des "Apôtres de l'Amour") :
        
    La France, grande nation, est, par son baptême, responsable pour le monde entier de la foi. Ses missionnaires ont été les premiers en Asie, en Afrique, dans le monde entier.

         
    La France est grande parce qu'elle a une grande Eglise, de grands Saints... Mais que s'est-il passé après le Concile ? La France est devenue un désert spirituel !
        
    La France a perdu son chemin, sa direction; elle a perdu, semble-t-il, son Prophète. Elle a perdu son orientation, et nous ressentons cela, tous. Je voudrais vous en parler comme un ami, un frère, car je sais que la Sainte Vierge le veut, car je pense qu'Elle est là pour guérir et qu'Elle est un "signe" pour votre Eglise.
        
    Jésus est presque devenu un étranger chez vous. Beaucoup de français l'ont rejeté. C'est pour cela que, par avance, la Vierge a répété partout : "Priez le Rosaire", car le Rosaire veut dire connaître Jésus, aimer Jésus, vivre Jésus.
        
    Moïse avait entendu la voix du Seigneur : "N'aie pas peur, ton bâton, je le choisis comme le signe visible de ma Présence avec toi !"; "Touche avec ton bâton cette pierre, et une source jaillira"; "Touche avec ton bâton cette mer, et elle s'ouvrira !" C'était le signe de la grâce de Dieu, le signe de la force de Dieu.
        
    Et bien, ce signe n'est pas perdu ! Ce signe n'est cependant pas conservé au Louvre ! II est passé maintenant dans les mains de l'Eglise. La Sainte Vierge l'appelle le Rosaire, le chapelet.
        
    Le chapelet que tu tiens dans tes mains, c'est le signe de la Présence de Dieu avec toi. Croyez-moi, votre désert peut se changer en oasis. Pour des millions de français ce signe a été perdu...
        
    En chaque pèlerin français qui vient ici, la France a un nouveau Moise qui sait tenir le signe avec amour et foi, le signe qu'est le Rosaire... Que se serait-il passé si Moise avait perdu son bâton ? Plus rien ne se serait produit, car le vrai signe, c'est celui que Dieu choisit !
        
    Marie a choisi le Rosaire. Et le Rosaire, cette prière toujours nouvelle, cette puissance de Dieu qui se déverse en nous et fait de nous un seul cœur et une seule âme, ce signe dans tes mains que tu dois mettre en tant d'autres mains... C'est le chapelet qui sauvera la France ! Et tous, nous y gagnerons !

        
    Vatican
    LE PAPE GREGOIRE IX PARLE DE LA FRANCE AU ROI SAINT LOUIS (06/02/18)
    Voici un extrait d'une lettre que le Pape Grégoire IX (1170-1241) a écrite au roi Saint Louis (1214-1270). Cet extrait est paru dans le journal "La Bonne Nouvelle" en octobre 2007.
    Dieu, auquel obéissent les légions célestes, ayant établi, ici-bas, des royaumes différents suivant la diversité des langues et des climats, a conféré à un grand nombre de gouvernements des missions spéciales pour l'accomplissement de ses desseins. Et comme autrefois Il préféra la tribu de Juda à celle des autres fils de Jacob, et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France de préférence à toutes les autres nations de la terre pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif la France est le royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ. Pour ce motif, Dieu aime la France parce qu'Il aime l'Eglise qui traverse les siècles et recrute les légions pour l'éternité. Dieu aime la France, qu'aucun effort n'a jamais pu détacher entièrement de la cause de Dieu. Dieu aime la France où en aucun temps la foi n'a perdu de sa vigueur, où les rois et les soldats n'ont jamais hésité à affronter les périls et à donner leur sang pour la conservation de la foi et de la liberté religieuse.
        
    Citation
    LE PERE DE MONTEYNARD PARLE DE LA FRANCE (03/02/18)
    Voici une très belle citation du Père de Monteynard, le fondateur de "L'Eau Vive" (une œuvre familiale d'éducation chrétienne issue des "Foyers de Charité" de Marthe Robin) :
    La France est une idée de Dieu.
        
    Pellevoisin
    LA VIERGE DE PELLEVOISIN PARLE DES FRANCAIS (09/10/17)
    Les apparitions de Pellevoisin (qui ont eu lieu en France en 1876) n'ont pas encore été officiellement reconnues par l'Eglise. Toutefois, le 4 avril 1900, le Pape Léon XIII a signé un décret reconnaissant le scapulaire du Sacré-Coeur de Pellevoisin. Voici donc ce qu'a dit la Sainte Vierge, au sujet des Français, le 9 septembre 1876 :
    Ils veulent tout savoir avant d'apprendre et comprendre tout avant de savoir.
        
    Itapiranga
    IL EST L'HEURE DE REVENIR A DIEU AVEC UN CŒUR REPENTI (21/11/16)
    Les apparitions d'Itapiranga (au Brésil) ont été reconnues le 31 mai 2009 (jour de la Pentecôte) par l'évêque du lieu, Monseigneur Carillo Gritti. Voici un message donné par la Sainte Vierge (rapporté en 2013) :
    France, France, reviens vers Dieu. Il t’appelle. France, tu es aimée de Dieu. Aime le Seigneur et sois-Lui fidèle. France, Je t’ai tant donné, Je t’ai accordé tant de grâces. Ne pèche plus ! Reviens, reviens ! Dieu t’accorde encore un temps pour ta conversion. Il est l’heure de revenir à Dieu avec un cœur repenti et mon Fils te pardonnera.
        
    Marcel Van
    IL SUFFIRAIT D'UN SEUL FRANCAIS QUI AIME JESUS POUR QU'IL AIT DE NOUVEAU PITIE DE LA FRANCE (30/01/16)
    Suite à une question sur la France, Frère Eugène a répondu ceci à Marcel Van : "
    La France est actuellement très corrompue; tout le pays est communiste. On a tué des prêtres et on persécute la religion plus qu'en Russie". Troublé, Marcel Van a interrogé Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (qui lui parlait par le biais de locutions intérieures) et cette dernière lui a répondu (source : le site Praedicatho, du Père Walter Covens) :
    Reste tranquille, petit frère; même si les paroles du frère Eugène étaient dix fois vraies, tu ne dois pas te troubler. Même si toute la France était réellement telle qu'il le dit, il suffirait qu'on y trouve un seul Français qui aime Jésus, pour qu'il ait de nouveau pitié de la France.

        
    Marcel Van
    LA VIERGE MARIE A LA NOSTALGIE DE LA FRANCE (08/01/15)
    Le vénérable Marcel Van a écrit ces mots dans une lettre adressée au Père Léon Laplante (son Provincial) le 22 juillet 1947 (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
    J'ai reçu le 17 juillet votre lettre accompagnée d'une image de ma Mère Marie. Ce cadeau, vous me l'avez apporté de France; il m'a fait bien plaisir de voir que vous avez pensé à votre petit enfant. Je vous en remercie de tout cœur (...).
    Cependant, mon Père, il me semble que Marie a la nostalgie de la France; elle ne me regarde pas du tout. Les mains jointes et la tête un peu inclinée, elle porte son regard au loin. C'est probablement parce qu'elle a la nostalgie de la France qu'elle porte son regard dans cette direction, sans me regarder, comme je le désirerais. Mais peu importe; mon regard se porte dans la même direction que le sien, je suis sûr de voir plus tard comme elle ce qui se passe en France, puisque j'aurai regardé suivant son regard rempli de tendresse...
    Ah ! Mon cher Père, vous voyez que je parle sans suite; mais veuillez me comprendre quand même. Vous dites que c'est de votre propre main que vous avez fait toucher cette image-souvenir au lieu des apparitions, et ce lieu je sais qu'il se trouve en France; donc, en voyant que Marie ne me regarde pas, je lui dis avec joie : "Ô Mère, tu as la nostalgie de la France, ton Royaume, et c'est bien pour cela que ton regard y est resté fixé. Je te comprends très bien, ô Mère, et je ne m'en attriste pas..."
        
    Marcel Van
    LA FRANCE EST LE POINT DE DEPART DE L'EXPANSION DU REGNE DE L'AMOUR DE JESUS (03/09/15)
    Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n'est pas précisée (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
    VAN : Mais, Jésus, est-ce que l'expansion du Règne de l'Amour a déjà commencé dans le monde ?
    JESUS : Oui, déjà. Et le point de départ de cette expansion est en France même. Et c'est ta sœur Thérèse (ndlr : sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus) en personne qui est l'apôtre universel des autres apôtres de mon Amour. Oui, c'est de là qu'est partie l'expansion du Règne de mon Amour qui se prolonge actuellement. Et toi, Van, en écrivant mes paroles, tu travailles aussi à cette œuvre, comme je te l'ai dit auparavant.
    Il y a encore beaucoup d'autres apôtres que tu ne connais pas. Eux aussi travaillent dans un grand secret et se succèdent continuellement pour répandre dans le monde le règne de mon Amour.
        
    ARCHIVES >> 
        
    Lien :
    Le temps des secrets >>