• Une petite méditation de votre serviteur (à lire avec un certain "humour").
         
    Une femme est allongée sur un lit, souriante et parfaitement détendue.

        
    Un homme est en train de lui faire un trou dans un os du pied avec une perceuse.
        
    L'homme donne ensuite des coups de marteau sur une vis afin de faire entrer cette dernière dans le trou qu'il vient de faire dans l'os.
        
    Puis, il sert la vis très fortement à l'aide d'un tournevis.
    En effet, cette vis-là ne sera jamais enlevée.
        
    L'homme en question est un chirurgien orthopédiste et traumatologiste.
        
    La femme, quant à elle, est sous anesthésie locale et elle se fait opérer d'un hallux valgus.
        
    Ô miracle de la médecine qui permet aux êtres humains (et notamment aux femmes) de revivre en partie le grand mystère de la crucifixion... sans douleur !


  • Voici un petit texte que j'aimerais dédier à Papasti, Mike GMZ et Maximum 34 (des génies d'Internet sans qui les blogs Eklablog ne seraient pas ce qu'ils sont).
        
    La plupart des gens ne comprennent pas le langage des poètes des temps modernes car c'est un langage qui est constitué non seulement de mots mais aussi de chiffres et de signes étranges que l'on retrouve sur les claviers d'ordinateurs : <,>,/,!,=,]...
        
    Pour beaucoup de personnes, cela ressemble à du Chinois ou à des hiéroglyphes égyptiens !
        
    Il faut dire que ces "phrases" complexes et mystérieuses (on parle aussi de "codes") ne sont pas faites pour être lues par les hommes mais pour être insérées au coeur des sites Internet.
        
    Et il en faut du temps et de la patience pour les écrire ! En effet, la moindre petite "faute d'orthographe" (un simple point qui manque, un simple tiret mal placé...) peut être fatale et détruire complètement un site.
    Ces lignes sont à Internet ce qu'une allumette est à un baril de poudre !
        
    C'est pourquoi, tels des poètes à la recherche de la rime parfaite, ceux qui les écrivent y passent souvent des heures, voire même des journées entières.
    Mais quand les codes sont enfin prêts, alors le résultat est magnifique !
    C'est un véritable feu d'artifice !
       
    Des animations tout à fait extraordinaires apparaissent alors sur votre écran et, tout à coup, votre site prend vie :
    L
    es titres de vos articles se mettent à défiler comme des enseignes de magasins, des images et des boutons se mettent à clignoter, une pluie d'étoile ou des flocons de neige tombent du haut en bas de votre écran, de nouvelles fonctionnalités apparaissent et rendent ainsi votre visite plus facile et plus agréable...
        
    Ah ! Il existe aujourd'hui une nouvelle façon de faire jaillir la beauté à travers l'écriture.
    Et n
    otre époque - que l'on dit morose - voit se lever une nouvelle génération d'artistes, de poètes et de magiciens des mots !
        
    Il y avait ceux qui écrivaient en prose ou bien en vers... il y a maintenant ceux qui écrivent en javascript !


  • Des témoignages intéressants sur le thème de la vie sur d'autres planètes...
        
    MARIA SIMMA
    Maria Simma demande à des âmes du Purgatoire s'il y a une autre vie intelligente dans l'univers
    Voici un extrait du livre de Nicky Eltz : "Get us out of here".
    Extrait :
    Un jour, Maria Simma (ndlr : la célèbre mystique autrichienne, décédée en 2004 / voir l'interview qu'elle a accordée à sœur Emmanuel de la communauté des Béatitudes) a demandé à des âmes du Purgatoire s'il y avait une autre vie intelligente dans l'univers.
    Ces âmes lui ont répondu : "Il y a une autre vie dans l'espace, mais pas de vie intelligente".

      
    MEDJUGORJE
    La voyante Marija demande à la Vierge s'il y a des vies sur d'autres planètes
    Voici un extrait d'un témoignage que Marija a donné le 28 octobre 2006 à Medjugorje (info : FML / traduit par mes soins à partir de la version anglaise).
    Extrait :
    Du plus profond de mon cœur, je vous demande vraiment de profiter de ce temps - le temps de grâce, ainsi que Notre Dame l'a appelé - où nous vivons.
    J'espère vraiment que, pour vous, la tentation sera d'aller sur la colline des apparitions, sur la montagne de la Croix, et, bien sûr, à la Sainte Messe, à l'église, parce que Jésus a dit que celui qui le chercherait le trouverait.
    Si vous n'avez pas la foi, demandez la foi.
    Comme Notre Dame l'a dit un jour dans un message, elle intercède auprès de Dieu pour nous tous. Elle intercède pour vous et pour moi. Elle m'appelle et elle vous appelle.
    Elle dit que la sainteté est possible pour tout le monde, et que ce n'est pas là quelque chose qui est hors de notre portée.
    Quand Notre Dame est apparue, je me souviens lui avoir demandé s'il y avait une vie dans un autre univers ou sur d'autres planètes. Notre Dame a commencé à sourire, puis elle a commencé à prier avec nous pour nous dire que ce n'était pas important.
    Notre Dame a ajouté : "Le moment n'est pas encore venu, pour vous, de le savoir" (ndlr : "It is not for you to know now" / traduit par une amie traductrice).
    Ce qui est important, ce sont nos âmes. Le jour où nous essaierons sincèrement de sauver nos âmes, alors nous serons avec Dieu. Et Dieu sera avec nous. Et ce jour-là, assurément, nous découvrirons la joie, la joie de la vie et la joie de vivre. Je désire réellement que vous découvriez la joie de vivre en enfant de Dieu, en enfant de Marie.
    Le jour où vous déciderez de devenir un enfant de Dieu et un enfant de Marie, l'éternité sera tellement proche de vous.


  • Personnellement, j'ai toujours eu un problème avec la théorie qui nous dit que l'homme descend du singe.
    Pour moi, voir un homme (qui a une âme) "sortir" d'un singe (qui n'a pas d'âme) est tout aussi improbable que de voir un végétal (une fleur, par exemple) sortir d'un minéral (une pierre) ou de voir un animal (un oiseau) sortir d'un végétal.

         
    A l'occasion du bicentenaire de la naissance de Charles Darwin (1809-1882), il y a de très nombreux forums, sur internet, sur lesquels les internautes - dont de nombreux chrétiens - donnent leur opinion sur la théorie de l'évolution.
          

    Certains internautes rapportent que selon Maria Valtorta (voir ses cahiers 1945-50, chapitre 43), les hommes préhistoriques ne seraient pas des singes en train de devenir des hommes (comme on nous l'enseigne à l'école) mais des hommes en train de devenir des singes.
    En d'autres termes, ces hommes préhistoriques seraient des hommes en pleine déchéance, et cette déchéance serait dûe au fait que leurs penchants mauvais les auraient conduits à s'accoupler à des animaux (ils seraient donc des hybrides).

    C'est la raison pour laquelle Dieu aurait fait survenir le grand déluge, à l'époque de Noé. Dieu voulait alors mettre un terme à ces abominations et à cette dégénérescence généralisée.
    Noé et les siens seraient les seuls hommes qui seraient restés droits. C'est pourquoi Dieu les aurait sauvés.
       
    Certains internautes signalent également que la Bienheureuse Catherine Emmerich dit exactement la même chose dans ses écrits, à savoir que les hommes préhistoriques seraient en fait des hybrides d'avant le grand déluge, les signes d'une époque de décadence complète.


  • Du 1er au 3 septembre dernier, à Rome, le Pape Benoît XVI a réuni un séminaire consacré à la question de l'évolution des espèces. De nombreux journaux s'en sont fait l'écho et, d'une manière générale, on constate que les positions de l'Eglise sur cette question (elles sont parfois un peu "floues") sont interprétées différemment selon les sensibilités des rédactions.
    Comme le dit la conclusion d'un article intitulé "En finir avec le darwinisme", paru dans le journal "L'homme nouveau" du 16 septembre 2006 : "Pour les simples fidèles, il serait peut-être temps que le Magistère produise un document clair sur ce sujet".
        
    Pour ma part, je ne crois pas au darwinisme. Dire que l'homme vient de l'animal, pour moi, c'est tout aussi choquant que de dire que le végétal vient du minéral, ou que l'animal vient du végétal, ou encore que l'ange vient de l'homme.
    A mon sens, les différents niveaux de la création (le minéral, le végétal, l'animal, l'homme et l'ange) ne procèdent pas les uns des autres. Ils ont chacun leur spécificité.
    Sans vouloir préjuger de ce que sera la position définitive de l'Eglise sur cette question, je ne pense pas que le Magistère se ralliera un jour à la cause des darwinistes.
        
    Toutefois, je tiens à vous dire que, depuis quelques semaines, je suis totalement et définitivement réconcilié avec les singes. Oui, définitivement. Et voici pourquoi :
    Récemment, j'ai eu l'occasion de faire un petit voyage en train aux côtés d'une sœur clarisse qui revenait d'un pèlerinage. A un moment donné, le train a longé un pré dans lequel il y avait un troupeau de charolaises bien grasses qui broutaient paisiblement.
    En les voyant, la religieuse s'est écrié : "Oh ! Nos sœurs les vaches !", faisant rire ainsi tout le compartiment.
        
    Cette petite phrase apparemment anodine m'a beaucoup fait réfléchir. En effet, elle m'a remis en mémoire que Saint François d'Assise, dans son "Cantique du soleil" (appelé aussi "Louanges des Créatures"), a employé de très nombreuses expressions du type : frère soleil, sœur lune, frère vent, sœur eau, frère feu, sœur notre mère la Terre… pour désigner les merveilles qui l'entouraient.
    Pour cet amoureux de la nature qu'était Saint François, en effet, tous les êtres vivants et tous les éléments de la création étaient issus d'un même Père : Dieu. Il existait donc entre eux un lien de type "familial".
        
    A partir de là, je me suis dit que s'il ne m'était pas possible de voir dans l'animal un père (et notamment dans le singe), il m'était néanmoins possible de voir en lui un frère. Et c'est ainsi, chers amis internautes, que je me suis totalement et définitivement réconcilié avec les singes. Maintenant, je ne ressens aucune gêne (mais alors vraiment aucune gêne) à l'idée de vous parler de mes frères les chimpanzés, de mes frères les gorilles, de mes frères les babouins, de mes frères les macaques et les orangs-outangs, de mes sœurs les guenons…
    On se sent tellement proches les uns des autres une fois que l'on a pris conscience que nous appartenions tous à la même famille !
    Je vous dirais même une chose, chers amis : si Dieu m'avait créé un peu plus "carré" et s'Il m'avait destiné à incarner Tarzan au cinéma, alors je me serais fait un plaisir de demander au réalisateur de faire marquer sur l'affiche du film : "Le retour du roi de la jungle", avec, dans les rôles principaux, RV et sa sœur Cheeta. Oui, vous pouvez me croire, je l'aurais fait !
        
    Ah, cher Saint François ! Merci pour ton extraordinaire vision du monde qui nous permet d'aller très loin dans la réflexion et de dire des choses que les scientifiques eux-mêmes n'oseraient peut-être pas dire !