• Voici le message qu'a posté le Père René-Luc sur sa page FaceBook le 20 septembre 2016 :
        
    Aujourd'hui, Mgr Jean Chabbert, évêque émérite de Perpignan, vient d'entrer dans la gloire du Père à l'âge de 96 ans. Il était mon Père spirituel depuis plus de 20 ans. Il m'a tellement porté et apporté... Il me disait toujours : "Prie, on ne priera jamais assez !"
        
    Il m'a toujours encouragé dans l'aventure Capmissio, même lorsque les vents étaient contraires... Il avait une douceur et un discernement hors du commun et il a gardé toute sa lucidité jusqu'à son dernier souffle.
        
    Père Jean, comme le prophète Elisée au moment de la mort d'Elie, je vous demande une double part de votre esprit ! Priez pour nous, et ne lâchez pas notre main.

        
    PS : Ses funérailles, ou plutôt son "encièlement", seront célébrées le samedi 24 septembre à 10h à la Cathédrale de Perpignan
    .
        


        
    Voici le message qu'a posté le Père René-Luc sur sa page FaceBook le 7 juillet 2016 :
         
    Grande émotion aujourd'hui ! Je suis allé à Béziers concélébrer une messe avec mon père spirituel, Mgr Jean Chabbert, évêque émérite de Casablanca au Maroc, puis de Perpignan.
        
    Agé de 95 ans, il m'accompagne depuis 1996, plus de 20 ans déjà !
        
    Aujourd'hui, nous célébrions avec lui ses 49 ans d'épiscopat (7 juillet 1967 - 7 juillet 2016) et il a 69 ans de sacerdoce (29 juin 1947) !
        
    Ses jambes le portent difficilement, mais il a toute sa lucidité et surtout toute sa profondeur et sa force spirituelle. Il nous a fait une homélie émouvante sur l'union à Jésus. Quel beau témoignage de fidélité !
        
    Merci Père Jean, le prêtre que je suis aujourd'hui vous doit beaucoup, beaucoup...

        


        
    Voici ce qu'a dit Mgr Chabbert au sujet des pèlerins qui se rendent à Medjugorje (source : le journal "L'Echo" N°117, janvier 1995) :

        
    J'ai noté qu'ici, ils découvraient l'importance de la prière dans la vie de tous les jours... Et beaucoup de Français ont découvert la Sainte Vierge, ici.
    Les rencontres entre la Mère et ses enfants entraînent de profonds changements dans leur vie.

         
    Medjugorje est la vraie réponse aux graves problèmes du monde d'aujourd'hui. Dans l'amour de Dieu, la Mère souhaite réunir ses enfants divisés afin qu'ils se regardent comme des frères.
    Cela va nous aider à recoudre le vêtement déchiré de l'humanité. La présence de Marie sur la terre va rétablir l'omniprésence de Jésus.

        
    Vivre selon les messages signifie protéger la paix dans le monde. A travers ses apparitions, la Sainte Vierge prépare les fidèles au retour du Seigneur dans cette vallée de larmes. Medjugorje apprend à surmonter et à vaincre tout ce que Satan a fait dans le monde.


  • Tatiana Goritcheva est une philosophe et théologienne russe qui est née à Leningrad en 1947. Elevée dans l'athéisme communiste, elle a été responsable des Komsomols (les jeunesses communistes) et professeur de philosophie marxiste. Puis, elle s'est convertie au christianisme à l'âge de 26 ans après avoir récité plusieurs fois la prière du "Notre Père". Dans le livre d'Henri Berger "Je suis un converti" (2015), elle explique ce que la foi a changé dans sa vie :
        
    Tout en moi changea. L'homme ancien mourut. Non seulement je rejetais tout ce qui avait eu de la valeur pour moi, mes idéaux, mais ce fut comme si mes anciennes habitudes et particularités de caractère m'avaient également abandonnée.
        
    Finalement, mon cœur s'ouvrit lui aussi, et je me mis à aimer les gens, à comprendre leurs souffrances, le projet divin pour chacun d'entre eux, leur ressemblance avec Dieu. Et les premiers temps après ma conversion, tous les hommes me semblaient des habitants du ciel : je me hâtais de faire du bien, de servir Dieu et les hommes.
        
    Quelle joie et quelle lumière intelligente je découvris en mon cœur ! Même le monde extérieur, chaque caillou et chaque buisson, était revêtu d'un rayonnement subtil. Dans chaque atome vibrent la Présentation au Temple et Noël ! Le monde est l'habit royal du Seigneur. Comment ne l'avais-je pas remarqué avant ?


  • Une petite pensée de votre serviteur...
        
    Le vénérable Marcel Van a énormément prié pour la France. Un lien extrêmement fort l'unissait à sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus (qui est l'une des patronnes de notre pays).
        
    Jésus lui a même demandé de réciter en français une prière pour la France qu'Il voulait que les Français soient les seuls à réciter (ce qui nous laisse penser que Jésus, sans lui enlever sa nationalité vietnamienne, a fait de lui un Français, d'une certaine manière).
        

    Quand on sait tout cela, on se demande parfois si la vocation du vénérable Marcel Van (1928-1959), qui était donc vietnamien, ne serait pas de devenir un jour non seulement l'un des patrons du Vietnam mais aussi l'un des patrons de la France...
        
    Lien :
    La prière que Jésus a donnée à Van
    (en bas) >>


  • Des extraits du livre "Les femmes mystiques" (qui regroupe des catéchèses de Benoît XVI).

        

    Sainte Jeanne d'Arc (1412-1431)

    LES JUGES DE JEANNE D'ARC ETAIENT DES ECCLESIASTIQUES (extrait de l'audience générale du 26 janvier 2011)

    Ce procès est une page bouleversante de l'histoire de la sainteté et également une page éclairante sur le mystère de l'Eglise, qui, selon les paroles du Concile Vatican II, est "à la fois sainte et appelée à se purifier" (LG, n.8).

    C'est la rencontre dramatique entre cette sainte et ses juges, qui sont des ecclésiastiques. Jeanne est accusée et jugée par eux, jusqu'à être condamnée comme hérétique et envoyée à la mort terrible sur le bûcher. A la différence des saints théologiens qui avaient illuminé l'unniversité de Paris, comme saint Bonaventure, saint Thomas d'Aquin et le bienheureux Duns Scot, dont j'ai parlé dans plusieurs catéchèses, ces juges sont des théologiens auxquels manquent la charité et l'humilité pour voir chez cette jeune l'action de Dieu. Les paroles de Jésus viennent à l'esprit, selon lesquelles les mystères de Dieu sont révélés à qui possède le coeur des tout-petits, alors qu'ils restent cachés aux sages et aux savants qui n'ont pas d'humilité (cf. Lc 10, 21). Ainsi, les juges de Jeanne sont radicalement incapables de la comprendre, de voir la beauté de son âme : ils ne savaient pas qu'ils condamnaient une sainte.

        

    Sainte Catherine de Bologne (1413-1463)

    LA PATIENCE DANS LES PERIODES DE CRISES SPIRITUELLES PROFONDES (extrait de l'audience générale du 29 décembre 2010)

    (...) elle affirme qu'elle est entrée au service de Dieu "illuminée par la grâce divine [...] avec une conscience droite et une grande ferveur", attentive nuit et jour à la sainte prière, s'appliquant à conquérir toutes les vertus qu'elle voyait chez les autres, "non par envie, mais pour plaire davantage à Dieu en qui elle avait placé tout son amour" (Le sette armi spirituali, [les sept armes spirituelles], VII, 8, Bologne 1998, P.12).

    Ses progrès spirituels au cours de cette phase de sa vie sont importants, mais les épreuves, les souffrances intérieures, en particulier les tentations du démon sont également grandes et terribles. Elle traverse une profonde crise spirituelle qui la conduit au bord du désespoir (cf. ibid., VII, p. 12-29). Elle vit dans la nuit de l'esprit, également frappée par la tentation de l'incrédulité envers l'Eucharistie.

    Après tant de souffrance, le Seigneur la console : dans une vision, il lui donne la claire connaissance de la présence eucharistique réelle, une connaissance si lumineuse que Catherine ne réussit pas à l'exprimer à travers les mots (cf. ibid., VIII, 2, p. 42-46).

        

    Sainte catherine de Sienne (1347-1380)

    LE DON DES LARMES (Les larmes des saints se mélangent au Sang du Christ) (extrait de l'audience générale du 24 novembre 2010)

    Un autre trait de la spiritualité de Catherine est lié au don des larmes. Celles-ci expriment une extrême et profonde sensibilité, la capacité à s'émouvoir et à éprouver de la tendresse. De nombreux saints ont eu le don des larmes, renouvelant l'émotion de Jésus lui-même, qui n'a pas retenu et caché ses pleurs devant le sépulcre de son ami Lazare et la douleur de Marie et de Marthe, et à la vue de Jérusalem, au cours de ses derniers jours terrestres.

    Selon Catherine, les larmes des saints se mélangent au Sang du Christ, dont elle a parlé avec un ton vibrant et des images symboliques très efficaces : "Rappelez-vous du Christ crucifié, Dieu et homme (...). Donnez-vous pour projet le Christ crucifié, cachez-vous dans les plaies du Christ crucifié, noyez-vous dans le sang du Christ crucifié" (Recueil de lettres, Lettre n. 21; A une personne que l'on ne nomme pas). 

          

    ARCHIVES >>


  • Quelques phrases prononcées par la bienheureuse Mère Teresa.

          

    1

    Aujourd'hui, c'est la mode de parler des pauvres. Malheureusement, ce n'est pas la mode de leur parler.

    2

    Quand un pauvre meurt de faim, ce n'est pas parce que Dieu l'a oublié. Si cela arrive, c'est que ni moi ni vous ne nous sommes souciés d'offrir à cette personne ce dont elle avait besoin.

    3

    Nous ne devrions pas servir les pauvres comme s'ils étaient Jésus. Nous devons les servir parce qu'ils sont Jésus.

    4

    Si les pauvres ne nous acceptaient pas, nous ne serions rien. Nous devrions leur être immensément reconnaissants, parce qu'ils nous offrent la possibilité d'aimer et de servir Jésus en eux.

    5

    Toutes les difficultés disparaissent quand on comprend la joie et la liberté qui viennent de la pauvreté.