• TEXTE : JESUS DEFIGURE

    Nous vivons dans un monde où, malheureusement, Jésus est très souvent défiguré. Il peut être défiguré au niveau de la liturgie, quand un ministre ordonné ne respecte pas les rites de l'Eglise. Il peut être défiguré au niveau de la théologie, quand un prédicateur dit des choses qui ne sont pas conformes aux enseignements du Magistère. Nous, les chrétiens, nous sommes généralement très sensibles à ces sujets-là. Un prêtre célèbre une eucharistie sans porter de chasuble... et voilà que nous sommes hors de nous ! Un prêtre avoue ne pas attacher trop d'importance à la spiritualité mariale... et voilà que nous crions au scandale ! Nous nous précipitons alors chez l'évêque du lieu pour lui dire : "Il faut absolument faire quelque chose ! Cela n'est pas normal !" Il est dommage, je trouve, que nous n'ayions pas le même "zèle apostolique" (si l'on peut dire) quand nous croisons, au coin d'une rue, un pauvre. Un homme est là au bord du trottoir, grelottant de froid parce qu'il n'a rien à se mettre sur le dos, et nous ne disons rien. Une jeune femme est là, mendiant à l'entrée d'une bouche de métro avec un enfant dans ses bras, et nous ne faisons rien. Jamais nous n'allons voir quelqu'un pour lui dire : "Cette situation ne peut pas durer ! Il faut agir au plus vite !" Nous préférons changer de trottoir ou bien détourner notre regard. Non, la pauvreté ne nous scandalise pas. Avec le temps, elle a fini par faire partie de notre décor.
    Et pourtant, derrière cet homme qui a froid ou cette femme qui tend la main, c'est bien Jésus qui, là aussi, est défiguré et a besoin de notre aide.