• 12 PAROLES POUR APPROFONDIR LE MYSTERE DE LA SOUFFRANCE

    Des citations très riches et très profondes pour approfondir le mystère de la souffrance.

        

    1

    Dieu ne nous laisse pas libre de souffrir ou de ne pas souffrir; il nous laisse seulement l'ultime liberté d'accepter avec amour ou avec amertume (Jaqueline Montvic)

    2

    Dieu nous forme par la souffrance à quelque chose qui nous dépasse, c'est quand on ne peut plus rien faire que l'on peut commencer à adorer Dieu (Julien Green)

    3

    La souffrance crée en nous des merveilles de cœur qui n'aurait jamais existé sans elle (Léon Bloy)

    4

    Si nous étions capables de souffrir, nous serions encore plus capables d'être heureux (Janine Carette)

    5

    Jésus n'est pas venu nous apporter une théorie de la souffrance, mais, la prenant sur Lui, il est venu la remplir de sa présence (Paul Claudel)

    6

    La vraie grandeur du christianisme est d'avoir surmonté la souffrance par l'amour, car Jésus a révélé qu'il existe un amour qui peut endurer la souffrance et qui préfère aimer et souffrir que de ne pas souffrir et de ne pas aimer (Louis Evely)

    7

    Souffrir injustement, c'est prêter au Bon Dieu (Raoul Follereau)

    8

    Quand on peut souffrir et aimer, on peut beaucoup, on peut le plus qu'on puisse en ce monde (Charles de Foucauld)

    9

    S'il n'y avait pas la souffrance comme témoin, on ne saurait pas si on aime (André Frossard)

    10

    Devant un être qui souffre, il n'y a probablement rien à dire. Il suffit d'être présent, silencieux et aimant, comme la Vierge Marie près de la croix de son Fils (François de Larminat)

    11

    Le christianisme ne donne pas un remède surnaturel à la souffrance, il lui donne un sens surnaturel (Simone Weil)

    12

    Si le Christ n'avait pas souffert de souffrance humaine, n'était pas mort de mort d'homme, toutes les paroles qui auraient pu venir d'en haut - si divines soient-elles -, toutes les bonnes raisons que Dieu auraient pu donner à l'homme de souffrir sans révolte n'auraient pas été assez puissantes pour que l'homme acceptât de les écouter (Christian Chabanis)