• Vos articles (textes, témoignages...) sur Medjugorje.
        

        
    Témoignage
    GUERISON D'UNE APONEVROSITE PLANTAIRE A MEDJUGORJE (02/10/17)
    Ce témoignage a été envoyé par Jean-François, via FaceBook, le 2 octobre 2017 :
    J'ai souffert d'une aponévrosite plantaire pendant plus d'un an. J'en souffrais encore au mois de juin dernier et je m'épouvantais parce que je n'allais pas pouvoir marcher pendant les vacances.
    Ma rhumatologue m'avait prescrit de nouvelles séances de kinésithérapie et même des infiltrations si cela ne suffisait pas. Or, depuis que j'ai mis le pied à Medjugorje, je n'ai plus mal du tout.
    Je viens de revoir le podologue. Il m'a bien examiné et il a confirmé que mes tendons n'avaient plus de problème.

        
    Témoignage
    LA VIERGE DE MEDJUGORJE EST TOUJOURS AVEC NOUS ! (témoignage d'une sœur Clarisse) (19/11/16)
    Il y a quelques semaines, une sœur Clarisse du monastère de ma ville est partie dans une maison de retraite pour religieuses car elle a de petits problèmes de santé. Cette sœur croit beaucoup à Medjugorje. Voici le témoignage tout à fait étonnant qu'elle vient de m'envoyer. Il nous rappelle ces paroles de la Sainte Vierge : "
    Chers enfants, je suis toujours avec vous car mon Fils vous a confiés à moi" (le 02/12/15).
        
    Dans cette maison de retraite où le Seigneur m'a placée, la Gospa n'est pas loin. Vous allez voir...
    Ma voisine de chambre est très handicapée. Elle est aveugle et elle se déplace en fauteuil roulant. Elle est âgée de 96 ans. Cependant, elle a toute sa tête.
    Tous les matins, je lui lis l'Evangile et nous récitons ensemble ma dévotion aux "Trois Ave".
    Ce matin, j'ai eu un éblouissement en récitant nos "Trois Ave". Je me suis aperçue qu'elle avait un chapelet qui ressemblait au mien, ce chapelet qui ne me quitte jamais depuis que vous me l'avez donné à un retour de Medjugorje.
    J'ai rapproché les deux croix de nos chapelets. Elles étaient bien identiques et elles portaient toutes les deux le nom de : Medjugorje. Vous devinez mon bonheur !
    J'ai voulu lui lire le dernier message de la Vierge que vous m'avez envoyé... et elle a été très consentante ! N'est-ce pas là une belle histoire ?
        
    Témoignage
    LE TRIOMPHE DU CŒUR IMMACULE DE MARIE (17/01/16)
    Voici un magnifique témoignage qui a été envoyé par une internaute le 16 janvier 2016 :
    Je suis née dans une famille catholique pas très pratiquante ! A l’âge de 17 ans, j’ai rencontré un garçon de 4 ans plus âgé que moi. Je suis tombée amoureuse et j’ai arrêté les études pour travailler et vivre avec lui. Nous sommes partis dans le Sud de la France. Nous avons trouvé du travail, un appart, et nous avons pris une chienne.
        

    Tout semble normal sauf que mon ami fumait du cannabis et en vendait. Et, du coup, je me suis mise à fumer aussi. Nous nous retrouvions souvent à plusieurs pour faire la "teuf". En plus de l’alcool, nous avons touché aussi à la cocaïne, à l’héroïne.
        
    Puis, nous avons commencé à nous disputer et les querelles se sont intensifiées !! Normal, la drogue y était pour beaucoup !!! Il m’a quittée et j’ai gardé la chienne.
    Mais nous n’arrivions pas à nous séparer. Il me disait qu’il vivait chez un copain et venait me voir de temps en temps, et nous avions des relations comme avant !! Cela a duré pendant presque 20 ans !!! Incroyable !!!
        
    Durant ces années, il a eu un enfant et m’a avoué vivre avec quelqu’un d’autre. J’ai eu le cœur brisé !!! Mais nous avons continué à être amants. Il me disait qu’il ne l’aimait pas et qu’il restait pour l’enfant !! Seulement, il y a eu un deuxième enfant. Cela fut moins dur à encaisser que le premier mais il a continué à dire qu’il ne l’aimait pas et qu’il ne voulait pas vivre avec elle. Nous avons encore continué à nous voir. Et oui, l’amour est aveugle... surtout quand on est sous cannabis !!!!
        
    En Janvier 2006, ma chienne - ma compagne, mon amie, c’était comme ma fille - est morte. Elle avait 14 ans ! C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Elle était toujours avec moi. Alors, j’ai eu un immense choc. Je n’avais plus goût à rien. Je pensais mettre le gaz, me faire du mal, me droguer à l’extrême. J’en voulais au monde entier, je ne mangeais plus, j’étais anéantie !
        
    Et voilà que je dois remplacer une personne dans un poste d’aide à domicile (j’avais deux métiers auparavant). Je me rends donc chez la personne, lui sert le petit déjeuner et commence un peu de nettoyage. En faisant la poussière, je tombe sur un livre qui m’interpelle car le titre ressemble à mon nom. Alors, sans réfléchir, je demande à la personne si je peux le lui emprunter et elle acquiesce à ma demande.
        
    Ma matinée finie, je rentre à la maison (toujours abattue) et je commence à lire. Et plus je lisais, plus l’amour remplissait mon cœur, plus la paix m’envahissait. Et à la fin, j’étais "guérie", "convertie". J’avais 33 ans. J'ai commencé à aller à la Sainte Messe. J’ai rencontré une communauté de dominicaines qui vivaient à proximité de mon village et qui m’ont aidée dans mon cheminement.
        
    Nous avons continué à nous voir, avec mon ami, et je lui parlais un peu de ma conversion. Mais j’ai compris que ma vie était malsaine. J’ai commencé à réduire le cannabis en vivant les cinq cailloux.
    J’ai reçu la confirmation en 2009. J’ai eu la grâce d’aller à Medjugorje en octobre 2011. J’ai quitté mon ami et arrêté totalement le cannabis.
        
    Puis, je suis revenue dans ma région natale, près de ma famille, et depuis je chemine avec la grâce de Dieu. Je veux le remercier à chaque seconde de ma vie. Il m’a sauvée de la mort et a changé mon deuil en une danse. Plus nous nous abandonnons à Sa Volonté et plus Il réalise Ses plans dans nos vies. Je reste fidèle aux 5 cailloux qui sont de vrais trésors, et je suis convaincue que je reverrai ma chienne tant aimée !
        
    Magnificat, le Puissant fit pour moi des merveilles. Et Il continue d’en faire chaque jour de ma vie. Alléluia ! Merci infiniment Seigneur, mon Roi, mon Sauveur, mon Libérateur, mon Dieu, mon Tout, Je t’aime et je veux t’aimer à chaque seconde de ma vie.
        
    Voici le livre qui m’a sauvé la vie par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie : "LE TRIOMPHE DU CŒUR", de sœur Emmanuel Maillard.
         
    ARCHIVES 1


  • Une rubrique originale dans laquelle j'aimerais adresser des messages (amusants ou sérieux) à des personnes très diverses.

    wink2

    Aux internautes qui vont passer de Windows 8 à Windows 8.1 (24/10/14)
    Juste un petit mot pour dire à tous ceux qui vont passer de Windows 8 à Windows 8.1 de ne pas s'inquiéter. On peut lire beaucoup de choses négatives sur Internet, depuis quelques mois, concernant cette mise à jour. Je l'ai faite mercredi dernier... et ça s'est très bien passé (comptez environ 30 minutes). Tout est exactement comme avant. J'ai simplement dû remettre la bonne page d'accueil sous Internet Explorer 11 car Windows 8.1 l'avait changée. A mon avis, on est en train d'affoler les gens pour pas grand chose !
        
    Aux supporters des équipes qui ont été éliminées de la coupe du monde de football
    (09/07/14)
    Un petit message d'espérance...
    Si la "gloire" des vainqueurs ne doit durer qu'un moment (n'oublions pas que, dans la Bible, saint Paul compare la victoire sportive à une "couronne périssable"), alors combien plus "l'humiliation" des vaincus doit-elle être passagère elle aussi !
        
    Aux défenseurs les plus virulents de la laïcité
     (01/04/13)
    Quand l'Eglise prend position sur certains sujets de société particulièrement sensibles (le mariage pour tous, l'avortement, l'euthanasie...), les défenseurs les plus virulents de la laïcité sont les premiers à dire : "L'Eglise n'a pas à se mêler des affaires de l'Etat !", "L'Eglise doit rester dans le domaine religieux !", "L'Eglise n'a pas à dire aux dirigeants comment ils doivent gouverner !"...
    Ce qui est assez étonnant, c'est que ces mêmes personnes sont les premières à dire (à tort) de notre cher Pape François : "Il n'a pas assez critiqué la dictature en Argentine ! ", "Il n'a pas assez fortement dénoncé les crimes qui ont été commis !", "Il ne s'est pas suffisamment opposé aux dirigeants de l'époque !"...
    Cela m'amène à poser la petite question suivante à ces personnes : Finalement, qu'est-ce que vous voulez exactement ? Voulez-vous que l'Eglise se taise ou bien qu'elle parle ?
        
    ARCHIVES >>
        
    Lien :

    Sainte colère
     
    >>