• Des infos, des réflexions, des histoires diverses... pour apprendre à connaître, à respecter et à aimer nos frères musulmans.
        

         
    Interview
    LE CARDINAL JEAN-LOUIS TAURAN PARLE DES SIGNES D'ESPERANCE DANS LES RAPPORTS AVEC L'ISLAM (04/01/17)
    Voici un extrait de l'interview que le Cardinal Jean-Louis Tauran (le Président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux) a accordée au magazine "Famille chrétienne" en novembre 2016 (le Cardinal Tauran parle ici de son intervention devant les évêques de France réunis en assemblée à Lourdes le 8 novembre 2016) :
        
    Nous avons essayé de voir les difficultés. Mais j'ai aussi insisté sur les signes d'espérance. Car il y a quand même des choses qui sont positives. En 2015, les chiites d'Iran ont pris spontanément l'initiative de traduire en langue farsie le Catéchisme de l'Eglise Catholique pour mieux nous connaître. Nous avons aussi repris les contacts avec l'université d'Al Azhar du Caire, interrompus pendant onze ans. Il ne faut pas oublier aussi la lettre des 138 représentants de l'Islam aux chrétiens (en 2007, ndlr). C'était la première fois que les musulmans prenaient l'initiative d'un dialogue. Habituellement, c'est toujours nous qui proposions des initiatives.
        
    Turquie
    UNE THEIERE TURQUE (12/10/16)
    Le thé est vraiment une institution, en Turquie. En effet, ce pays est le cinquième producteur mondial avec environ 202 000 tonnes par an (soit 6% de la production mondiale), derrière la Chine (27%), l'Inde (24%), le Sri Lanka (9%) et le Kenya (9%).
    Le nouvel Imam de la mosquée qui est située juste à côté de chez moi vient de ramener de Turquie une théière que je trouve tout à fait extraordinaire. Laissez-moi vous expliquer comment elle fonctionne :
    1)-Vous mettez l'eau et les feuilles de thé.
    2)-Vous mettez des petits morceaux de bois et vous allumez à l'aide d'une allumette ou d'un briquet.
    3)-La fumée s'échappe par la petite cheminée.
    4)-Vous ouvrez le robinet et le thé chaud coule dans les tasses. C'est magnifique !!
        

    YALLAH : Les Musulmans et la Vierge Marie


    FaceBook
    LES MUSULMANS ET LA VIERGE MARIE (29/07/16)
    Le jeudi 28 juillet 2016, un prêtre franciscain a laissé le message suivant sur la page FaceBook du site "Chère Gospa" : "Aujourd'hui, un Musulman est venu dans mon confessionnal pour discuter. Il aime la Gospa !"
    Ce message nous remet en mémoire cette phrase que la Vénérable Marthe Robin à dite un jour à un séminariste : "C'est la Vierge Marie qui fera le lien entre les Musulmans et nous" (source : la lettre mensuelle de sœur Emmanuel du 15 mars 2015). 

         

    ARCHIVES 1 / 2

         

    Lien :

    Que tous soient un >>

        

    Message de Medjugorje :

    Aimez vos frères, les serbes-orthodoxes et les musulmans, ainsi que les athées qui vous persécutent (1987).


  • Une rubrique pour parler de l'unité entre les hommes (et notamment entre les chrétiens et entre les croyants d'une manière générale).
        

        
    Citation
    LE PAPE FRANCOIS NOUS DIT QUE L'UNITE SE FAIT EN MARCHANT (19/11/16)
    Voici une très belle citation du Pape François sur l'unité des chrétiens : "L'unité se fait en marchant.
    Quand nous marchons ensemble, (…) que nous prions ensemble, que nous collaborons dans l’annonce de l’Évangile et dans le service des laissés-pour-compte, nous sommes déjà unis. Toutes les divergences théologiques et ecclésiologiques qui divisent encore les chrétiens ne seront dépassées que sur ce chemin".
        
    Citations
    TROIS CITATIONS DE JEAN-PAUL II SUR L'UNITE DES CHRETIENS (14/10/15)
    Voici trois citations du Pape saint Jean-Paul II :
    1)-Parmi les péchés qui requièrent un plus grand effort de pénitence et de conversion, il faut évidemment compter ceux qui ont porté atteinte à l'unité voulue par Dieu pour son Peuple.
    2)-Chaque fois que nous célébrons l'Eucharistie, sacrement de la communion, nous trouvons dans le Corps et dans le Sang partagés le sacrement et l'appel à notre Unité.
    3)-L’œuvre de l'unité des chrétiens, j'estime qu'elle est une des plus grandes et des plus belles tâches de l'Eglise pour notre époque.

        
    Protestantisme
    NOUS AVONS EVANGELISE EN ACCORD AVEC LA LUMIERE DONT NOUS ETIONS ALORS ECLAIRES (témoignage d'Ulf Ekman) (01/07/15)
    Ulf Ekman était l'un des pasteurs évangéliques les plus connus en Suède. Le 9 mars 2014, il a annoncé qu'il allait se convertir au catholicisme, ainsi que son épouse. Il a donné une interview absolument passionnante au Catholic Herald. En voici un extrait (source : "Je suis un converti", d'Henri Berger) :
    Ce que j'ai découvert et que je recherche dans l'Eglise catholique, c'est la plénitude de ce que le Seigneur nous a réellement donné. On m'a demandé : "Cela signifie-t-il que tout ce que vous avez enseigné est faux ?" Ma réponse à cette question est non. Je pense avoir enseigné la Bible au mieux de mes capacités. Nous avons prêché l'Evangile et évangélisé en accord avec la lumière dont nous étions alors éclairés. Je suis très content de tout le travail qui a été fait et de toutes les assemblées que j'ai créées. Je ne rejette cela en aucune façon. Je ne m'en vais pas de quelque part, je vais quelque part. C'est un désir de plénitude qui me conduit, le désir d'une compréhension et d'une participation plus profonde à ce que l'Eglise est vraiment. Je crois vraiment que beaucoup de personnes comprendront, peut-être pas maintenant, mais à l'avenir, que nous ne nous sommes pas laissés conduire par un sentiment, mais par le Seigneur.

        
    Judaïsme
    L'APÔTRE PIERRE ET LA FÊTE DE YOM KIPPOUR
    (16/05/15)
    Voici un extrait du livre d'Henri Berger : "Je suis un converti, 40 témoignages / Tome 2" (aux éditions : Rassemblement à Son Image). Il y est question de la conversion au christianisme d'Eugenio Zolli (1881-1956), le Grand Rabbin de Rome. En octobre 1944, dans la synagogue, Eugenio Zolli a eu une vision de Jésus qui lui a dit : "Tu es ici pour la dernière fois. Désormais tu me suivras". Mais lisons plutôt cet extrait :
    Il est frappant de noter que Jésus appelle le Grand Rabbin de Rome à le suivre à Yom Kippour, le jour du Grand Pardon; en effet, ce jour est l'unique jour de l'année où le Grand Prêtre, et lui seul, peut prononcer le Nom de Dieu. Transmise par l'école biblique de Jérusalem, une tradition rapporte que c'est ce jour-là, à Kippour, que Simon dit à Jésus : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant !" (Mt 16, 16) et qu'alors Jésus l'institua Grand Prêtre, pontife : "Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon église" (Mt 16, 18).
        
     
    Religions
    SAINTE EDITH STEIN NOUS PARLE DES SYNAGOGUES, DES TEMPLES ET DES EGLISES (12/05/15)
    Voici un passage particulièrement intéressant qui est tiré du document : "Dieu est tendresse et pardon" (du Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Evangélisation / 2015). Il y est question de la conversion d'Edith Stein (sainte Thérèse Bénédicte de la Croix), une juive qui s'est convertie au catholicisme.
    Ce passage m'a fait prendre conscience de l'importance de la présence réelle de Jésus dans les églises catholiques. Mais lisons plutôt l'extrait :

    En considérant l'expérience religieuse des catholiques qui venaient prier dans la cathédrale Saint-Barthélémy à Francfort, elle (ndlr : Edith Stein) écrivit : "La chose me parut étrange. Dans les synagogues et les églises protestantes que j'avais visitées, on entrait que durant le service divin. En voyant ici les gens entrer entre une occupation et l'autre, presque pour une affaire habituelle ou une conversation spontanée, je fus touchée à tel point que je ne parvins pas à oublier cette scène".
     

        

    ARCHIVES >>

       

    Lien :

    Yallah >>


  • Voici un article qui est paru dans "Pèlerin Magazine" le 28 août 2014. Titre original : "Du côté de l'orthodoxie. Les grands jeûnes liturgiques".
        
    Dans la tradition byzantine, le jeûne occupe plus de la moitié de l'année.
    Celle-ci comporte quatre carêmes : le carême de l'Avent (quarante jours avant Noël), le grand carême (sept semaines jusqu'à Pâques), le carême des Apôtres (entre la Pentecôte et la fête des saints Pierre et Paul, le 29 juin), le carême de la Sainte Vierge (quinze jours avant la fête de la Dormition, le 15 août).
        
    L'Eglise orthodoxe demande de jeûner avant de recevoir l'Eucharistie, chaque mercredi et vendredi de l'année ainsi que les veilles de la Théophanie (Baptême du Christ), de la décapitation de Jean-Baptiste (29 août) et de l'Exaltation de la Sainte Croix (14 septembre).
        
    Certains jeûnes sont totaux : le jeûne eucharistique, ceux des trois premiers jours du grand carême et celui du grand vendredi (commémorant la mort du Christ).
    Les autres jeûnes sont partiels et suivent des gradations : on supprime presque toujours la viande, parfois le poisson, les produits laitiers, l'huile ou encore le vin.
        
    Le jeûne alimentaire s'accompagne, comme dans la tradition catholique, d'un jeûne spirituel, de démarches de pénitence et de conversion du coeur.


  • En surfant sur certains forums catholiques, on a l'impression que Jésus a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même... sauf les musulmans". C'est incroyable la férocité dont certains chrétiens font preuve, parfois !
        
    Chaque fois que je rencontre un catholique qui a peur de l'Islam et qui diffuse des idées résolument tournées contre les musulmans, je lui pose toujours trois questions :
    1)-Qu'est-ce que ça t'a fait de voir le Pape Jean Paul II se déchausser avant d'entrer dans la mosquée de Damas, en Syrie, en 2001 ?
    2)-Qu'est-ce que ça t'a fait de voir le Pape Benoît XVI prier aux côtés du Mufti à la mosquée d'Istanbul, en Turquie, en 2006 ?
    3)-Qu'est-ce que ça te fait d'entendre la Vierge de Medjugorje s'adresser aux catholiques en disant "Vos frères musulmans" ?
        
    Si ces trois questions ne parviennent pas à montrer à la personne que les rapports avec les musulmans doivent être basés sur le respect, le dialogue et la fraternité, je dis alors à cette personne : "Si tu parviens à trouver la paix en condamnant et en diabolisant les autres, et bien tant mieux pour toi. Continue comme ça. Pour ma part, permets-moi de continuer à croire qu'aucun bien ne peut jaillir s'il n'y a pas à la base l'amour du prochain".


  • Un jour de printemps, à l'heure du dîner, de jeunes musulmans sont rassemblés dehors, autour du Coran, pour parler de leur religion. Tandis que je passe devant le groupe, l'un d'eux, que je connais bien, m'interpelle fraternellement : "Tu vois, nous les musulmans, on jeûne. Vous, les catholiques, vous ne faites jamais cela !"
        
    Voyant l'enthousiasme de ces jeunes gens en ce temps de privation et d'abstinence, je ne peux que reconnaître humblement que nos frères musulmans sont meilleurs que nous en matière de jeûne alimentaire. Les sacrifices ne leur font pas peur. 
    En même temps, je me dis aussi que si nous, les catholiques, nous mettions vraiment en pratique ce que la Sainte Vierge nous demande, dans les divers endroits du monde où elle apparaît, alors c'est nous qui pourrions devenir meilleurs qu'eux. 
        
    En effet, le jeûne auquel la Mère de Dieu nous appelle est un jeûne total (on ne prend que du pain et de l'eau) pendant une période de 24 heures. Le Ramadan, lui, est plutôt un "déplacement de l'heure des repas" (on peut manger et boire du coucher au lever du soleil).
    L'effort fourni par nos frères musulmans est donc moindre, me semble-t-il, et, de ce fait, les mérites qu'ils obtiennent sont peut-être moins grands.
        
    J'espère donc que nous, les catholiques, nous allons enfin reprendre le bon chemin et que nous n'aurons pas à nous repentir un jour de notre indolence. Jésus nous a bien dit, dans l'Evangile : "A qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé".