• Voici des paroles que Jésus a dites au vénérable Marcel Van (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel).
        
    VAN : Mon Jésus, dans le ciel, nos relations resteront-elles les mêmes que maintenant ?
    JESUS : Oui, petit frère, n'est-ce pas intéressant ? Au ciel, nous nous aimerons comme maintenant, nous parlerons aussi ensemble et nous resterons toujours sur les genoux de Marie... Cependant, il y aura une différence : nous n'aurons plus besoin de parler le langage de ce monde; nous ne parlerons que le langage de l'amour qui sera alors compréhensible pour toi. Nous nous verrons l'un l'autre bien clairement. Tout sera alors changé et plein de clarté. Nous n'aurons plus qu'à rester assis et à nous aimer mutuellement. Et ce qui viendra augmenter notre bonheur, c'est que nous serons assis sur les genoux de Marie. Ce sera bien, n'est-ce pas ? Et je ne craindrai plus alors de te voir triste.

        


        
    Voici un extrait d'un article qui a été écrit par Sabrina Covic et qui est paru sur le site des éditions Sakramento en juin 2011.

        

    Lors de l’interview que j’ai faite avec Vicka, elle m’a dit que les gens qui étaient au Paradis étaient totalement heureux, dans la plénitude du bonheur. Elle me disait aussi que ces gens communiquaient entre eux, parlaient, chantaient, priaient…

    On sait que la Vierge Marie parle aux voyants en croate et que quand elle prie, elle prie souvent dans sa langue maternelle, l’araméen… Aussi, je lui ai demandé en quelle langue les gens du paradis communiquaient.

    Vicka m’a dit que ce n’était aucune langue que nous connaissons, mais une langue du paradis. Je lui ai alors demandé si on devait apprendre cette langue du Paradis. Elle a souri en me disant que c’est une langue que l’on n’apprend pas. On la parle dès que l’on arrive au Paradis.


  • Un prêtre de ma paroisse vient de faire une homélie très intéressante sur le passage de l'Evangile dans lequel Jésus nous dit : "Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne" (Matthieu 10, 28).
        
    Ce prêtre a dit que ce passage était aussi une invitation à se méfier de soi-même.
    En effet, celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne, c'est aussi nous-mêmes, et ce parce que nous avons la liberté de dire non à Dieu.
        
    Dieu ne met pas les gens en Enfer dans le sens où ce sont les gens qui veulent y aller. Satan ne met pas non plus les gens en Enfer dans le sens où ce sont les gens qui veulent le suivre.
    Celui qui a le pouvoir de nous jeter en Enfer, c'est surtout nous-mêmes.


  • Dans une interview accordée au Père Livio Fanzaga sur Radio Maria (interview qui a été publiée dans le journal italien "Il Giornale") le voyant Ivan Dragicevic dit que la Vierge Marie lui a montré le Paradis deux fois. Voici un extrait de cette interview (info : Medjugorje Today / traduit par mes soins à partir de la version anglaise).
        
    En 1984, et aussi en 1988, Notre Dame m'a montré le Paradis. Elle m'a dit la veille qu'elle allait me le montrer. Ces jours-là, je me souviens, Notre Dame est arrivée, m'a pris par la main, et en un instant je suis arrivé au Paradis.
        
    C'est un espace sans frontières intérieures comme dans la vallée de Medjugorje, sans aucune limite, où ils chantent des chansons. Il y a des anges ainsi que des gens qui marchent et qui chantent. Et ils portent tous de longs vêtements. Les gens semblent avoir le même âge.
        
    C'est difficile de trouver les mots. Notre Dame nous conduit vers le ciel et, chaque jour, elle apporte un petit bout de ciel. 


  • Une réflexion à découvrir ici >>


  • Voici un court extrait d'une interview que la voyante Vicka a accordée à Jan Connell (source : le livre de Jan Connell "Queen of the Cosmos", page 69 / traduit par mes soins).

        

    Jan Connell : Ivan a dit aux pèlerins que la Sainte Mère avait dit que les âmes du Purgatoire étaient extrêmement seules. Les seuls moments où elles peuvent nous voir sur Terre sont les moments où nous prions pour elles. Est-ce vrai ?

        

    Vicka : Oui. Elles peuvent nous voir sur Terre quand nous prions pour elles nommément. S'il vous plait, dites aux gens de prier pour les membres de leur famille qui sont morts. S'il vous plait, dites aux gens de prier et de se pardonner, les vivants et les morts.