• Voici quelques extraits de messages que la Sainte Vierge nous a donnés, à Medjugorje, et dans lesquels il est question du visage de Jésus.
        

    wink2

        


    Mise à jour : point 6a / Note >>


        
        
    1-Le visage de Jésus
    a)-Le Père Céleste s'est offert lui-même à travers un visage humain, et ce visage est celui de mon Fils. Vous, apôtres de mon amour, vous devriez toujours porter le visage de mon Fils dans vos cœurs et dans vos pensées. Vous devriez toujours penser à son amour, à son sacrifice. Vous devriez toujours prier pour ressentir sa présence car, apôtres de mon amour, c'est le moyen d'aider tous ceux qui ne connaissent pas mon Fils, qui n’ont pas connu son amour (le 02/11/19).
        
    2-Chercher le visage de Jésus
    a)-Mes enfants, dans les moments d’insécurité et de renoncement, il vous suffit de rechercher le visage de mon Fils ! (le 18/03/20).
        
    3-Trouver le visage de Jésus
    a)-Priez et travaillez en sorte que votre cœur languisse après Dieu le Créateur qui est le vrai repos de votre âme et de votre corps. Qu’il vous révèle son visage et qu’il vous donne sa paix (le 25/07/08).
    b)-Mes enfants, mon Fils vous regarde. Priez pour que vous aussi puissiez voir son visage et que son visage puisse vous être révélé (le 02/09/16).
    c)-Mon désir maternel est que vos cœurs soient comblés de paix et que vos âmes soient pures, de telle sorte qu’en présence de mon Fils, vous puissiez voir son Visage. Car, mes enfants, en tant que mère, je sais que vous avez soif de consolation, d’espérance et de protection (le 18/03/17).
        
    4-Les autres doivent voir le visage de Jésus en nous
    a)-Vous, petits enfants, priez, priez, priez ! Le fruit de la prière se verra sur le visage des gens qui se sont décidés pour Dieu et pour son Royaume (le 25/12/13).
    b)-Mes enfants, tous ceux qui aiment mon Fils peuvent le voir, car son visage se voit à travers les âmes de ceux qui sont remplis d'amour envers lui (le 02/03/16).
    c)-Aimez mon Fils et faites que les autres voient son visage à travers votre amour pour lui ! Je vous aiderai à Le connaître bien davantage. Je vous parlerai de Lui (le 02/03/16).
        
    5-Nous devons voir le visage de Jésus en l'autre
    a)-Je demande l'amour dans les familles. Je demande que vous reconnaissiez l'amour dans votre frère. Seulement ainsi, à travers l'amour, verrez-vous le visage du Souverain Amour (le 02/03/07).
    b)-Pour connaître et aimer les autres, vous devez voir mon Fils en eux (le 02/07/10).
        


        
    6-Le visage de Marie
    a)-J'ai besoin de vous ! Je vous appelle, je recherche votre aide ! Réconciliez-vous avec vous-mêmes, avec Dieu et avec vos proches. Ainsi vous m'aiderez. Convertissez les non-croyants. Essuyez les larmes de mon visage ! (le 02/12/04)
        
    7-Le visage de Satan
    a)-Maintenant comme jamais auparavant Satan désire montrer au monde son visage honteux, par lequel il veut tromper le plus de gens possible et les mener sur le chemin de la mort et du péché. C'est pourquoi, chers enfants, aidez mon Cœur Immaculé à triompher dans un monde de péché (le 25/09/91).


  • Si l'on s'en réfère aux messages connus (tous les messages n'ont pas été rendus public), Jésus a parlé au moins six fois à Medjugorje :
        
    1)-Le 25 décembre 2012 (message mensuel de Marija)
    Je suis votre paix. Vivez mes commandements.
        
    2)-En octobre 1986 (locution de Jelena)
    Je suis heureux, mais ma joie n'est pas complète tant que vous ne serez pas pleins de joie. Vous n'êtes pas encore remplis de joie parce que vous n'êtes pas encore en état de comprendre mon immense amour.
        
    3)-Le 31 décembre 1985 (locution de Jelena et Marijana)
    Quand vous entendez les cloches, à minuit, vous vous mettez à genoux, vous inclinez vos têtes jusqu'à terre pour que vienne le Roi de la paix. En cette année, j'offrirai ma paix au monde, mais après, je vous demanderai où vous étiez quand je vous offrais ma paix.
        
    4)-En avril 1984 (locution de Jelena)
    Recevez mes grâces et dites au monde entier qu'il n'y a de bonheur que par Moi.
        
    5)-Le 2 novembre 1981 (message donné aux voyants)
    Jésus apparaît aux voyants avec des blessures sur le corps et portant une couronne d'épines.
    Regardez-moi, comme j'ai été blessé et martyrisé. J'ai malgré tout remporté la victoire. Vous aussi, mes anges, soyez persévérants dans votre foi et priez afin de vaincre.
        
    6)-Dans les années 80 (locution de Jelena)
    Jelena Vasilj sort de l’église après la messe et elle voit Jésus. Celui-ci est dans sa Passion, couvert de blessures, le manteau tout maculé de sang, et son regard est empreint d’une profonde tristesse.
    Lorsque les gens me reçoivent dans la sainte Communion, ils retournent à leur place, ils font un signe de croix et puis, ils me congédient !


  • Voici une très belle pensée d'André Frossard qui est tirée de son livre : "L'art de croire" (il s'agit d'un extrait de son commentaire des paroles du Credo : "Il a été crucifié").
        
    Si une seule larme nous sauve de la sécheresse et fait renaître en nous une sorte de printemps réconcilié, la première goutte de sueur sanglante dans la nuit de Gethsémani n'aurait-elle pas suffi à nous sauver ?


  • Une petite réflexion de votre serviteur...
        
    Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire (Marc 10, 37).
        

    Cette demande de Jacques et Jean à Jésus est une tentation que les hommes ont bien souvent.
        
    C'est la tentation de vouloir être le plus grand, de rechercher la première place, de s'entourer uniquement de gens de grand renom, d'envier la vie qu'ils mènent plutôt que de chercher à partager celle des pauvres...
        
    C'est la tentation de vouloir être admiré par les hommes du monde entier, telle une grande vedette qui est acclamée par son public dans une salle de spectacle.
    C'est la tentation de vouloir qu'aux yeux de tous, Jésus vienne s'asseoir à nos côtés pour juger le monde et régner à jamais.

         
    Il est une chose importante que nous ne devrions toutefois pas oublier :
        
    Quand Jésus reviendra dans sa gloire (et personne ne sait quand ce moment se produira), il se pourrait bien qu'Il agisse de la même façon que lors de sa première venue, la nuit de Noël.
        
    Oui, il se pourrait fort bien que Jésus décide de faire son entrée en passant non pas par le devant de la scène (c'est à dire par là où nous nous trouvons) mais... par le fond de la salle !

         
    Et là, lorsque les hommes du monde entier se retourneront tous pour Le voir et qu'ils regarderont enfin dans la bonne direction, alors tous ceux qui se trouvaient dans le fond de la salle et qui occupaient les derniers rangs (les pauvres, les malades...) se retrouveront automatiquement aux premières places pour accueillir le Christ !
        
    Et c'est ainsi que "beaucoup de premiers seront derniers, et beaucoup de derniers, premiers" (Matthieu 19, 30).
         
    Mais nous, à ce moment-là, du haut de notre piédestal et de notre suffisance, aurons-nous encore assez d'humilité pour dire à Jésus : "Jésus, souviens-toi de moi" ? (Luc 23, 42)


  • Le fait d'aimer Jésus ou une personne qui est connue (un acteur, un chanteur...) conduit inévitablement celui qui aime à tenter de "tisser des liens" quotidiens avec la personne aimée, et ceci afin de mieux la connaître et de pénétrer peu à peu dans son univers.

        

    Quand c'est Jésus que l'on veut aimer, on prie, on lit les Evangiles, on fait partie d'un mouvement d'Eglise, on participe à l'Eucharistie...

    Quand c'est une personne connue que l'on veut aimer, alors on pense à elle, on lit des livres qui lui sont consacrés, on s'inscrit à un "fan-club", on va voir ses films ou ses spectacles...

        

    On pourrait se dire que, finalement, les deux relations sont assez similaires. Pourtant, il existe une grande différence entre les deux.

    Cette différence est particulièrement visible au moment où l'on rencontre personnellement la personne aimée.

        

    En effet, ce qui est frappant quand on rencontre une personne connue à laquelle on s'est beaucoup intéressé (et dont on pense qu'on sait tout d'elle), c'est que cette personne, elle, ne nous connaît pas.

    Quand on lui demande un autographe, par exemple, elle est obligée de nous demander notre prénom, notre nom, le lieu où nous habitons... car elle ne sait pas tout cela.

    Pour nous, elle est comme un ami que nous connaissons bien, mais, pour elle, nous sommes un étranger.

        

    Par contre, quand on rencontre personnellement Jésus, alors les choses fonctionnent bien dans les deux sens. Jésus n'a pas besoin de nous demander qui nous sommes. Il nous connaît depuis le jour de notre conception.

    Par exemple, il est capable de nous dire : "Je me suis réjoui avec toi, il y a une semaine, quand tu as reçu le coup de fil de cet ami dont tu n'avais pas eu de nouvelles depuis très longtemps".

    Oui, Jésus sait tout de nous. Il est là à chaque seconde de notre vie.

    Contrairement à la star internationale, il sait même beaucoup plus de choses sur nous que nous n'en savons sur lui !

    Quelle chose incroyable, ne trouvez-vous pas, que de pouvoir être connu de tous et, en même temps, d'être capable de connaître chacun individuellement !