• Les principaux enseignements que la Vierge Marie nous a donnés à Medjugorje (les articles suivis d'un H - comme "Humour" - sont les articles amusants)...

         

         


    Mise à jour : point A19 / Les articles >> 


        

    A)-ARTICLES SIMPLES :

    1)-L'âme >>
    2)-La bénédiction des prêtres >>
    3)-Le cri du ciel vers la terre >>
    4)-Devenir une "star" (H) >>
    5)-L'éternité >>
    6)-La foi >>
    7)-L'humilité >>
    8)-Le Jardin de Marie >>
    9)-Jean-Paul II, Benoît XVI, François >>
    10)-Maladies spirituelles >>
    11)-La météo (H) >>
    12)-Mieux comprendre l'Evangile >>
    13)-Mosaïque de messages >>
    14)-Les mots du cœur >>
    15)-Les pays >>
    16)-Les problèmes "informatiques" (H) >>
    17)-Les roses >>
    18)-La Trinité >>
    19)-Le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie >>
    20)-Le visage de Jésus >>
      
       

    B)-ARTICLES APPROFONDIS :

    1)-Le mal >>

    2)-La nature >>

    3)-La prière >>

    4)-La souffrance >>

    5)-La Vierge >>

    6)-La vocation >>

       

    C)-MESSAGES JUXTAPOSES :

    1)-L'appel de la Reine de la Paix >>

    2)-Les cinq sens (H) >>
    3)-La force de la prière >>
    4)-L'humilité de la Vierge >>
    5)-Marie, porte du Ciel
    >>
    6)-Les Saintes Ecritures >>
    7)-Le témoignage >>
      

    D)-OUTILS DIVERS

    1)-L'année liturgique >>

    2)-Le Chemin de Croix >>

    3)-Le Credo >>

    4)-Le "Notre Père" >>
    5)-Le Rosaire >>

        

    Liens :

    A l'école de Marie >>

    DERNIER THEME ABORDE >>


  • Quelques courts extraits de l'interview que Marija Pavlovic-Lunetti accorde chaque mois au Père Livio Fanzaga, sur Radio Maria.

    glasses    
        
    Le 25 mai 2021
    LES LIS DES CHAMPS NE S'INQUIETENT PAS (28/05/21)
    Voici un petit extrait de l'interview :
        
    MARIJA : Nous devons voir les choses d'une manière positive. Cette pandémie trouble bien des gens. C'est un peu comme pendant le communisme. Nous pensions qu'il ne finirait jamais. De même, aujourd'hui, il y a beaucoup de gens qui pensent eux aussi que le Coronavirus ne finira jamais.
    Mais en fait, le communisme a eu une fin et le Coronavirus en aura une lui aussi, comme tant d'autres idéologies qui se sont terminées.
    Dieu est le maître du temps. Dieu n'est pas pressé. Et même si nous sommes inquiets, la Sainte Vierge, elle, est sereine. Elle ne dit rien sur le Coronavirus. Elle n'en parle même pas. La Sainte Vierge est calme et elle prie.
    Nous devons faire comme elle : être calme et prier. Nous devons nous dire : "Ce n'est pas le Coronavirus qui va diriger ma vie, mais Dieu".
    Soyons sereins, faisons les choses avec amour, dans un esprit de prière, et allons de l'avant, sachant que le but de notre vie est le ciel.
    Ensuite, si un problème nous tombe dessus, peu importe. De toute façon, nous mourrons tous un jour. Tôt ou tard, nous devrons mourir.
    Mais comment allons-nous vivre aujourd'hui ? Allons-nous vivre dans la peur ? Non ! La peur ne vient pas de Dieu. Nous allons vivre dans la sérénité. Et advienne que pourra. Notre vie est entre les mains de Dieu. Essayons simplement de faire de notre mieux.
    Quand la Sainte Vierge a commencé à apparaître, j'ai pensé que les communistes allaient nous tuer (...). Depuis, de nombreuses années ont passé et je suis toujours en vie. Nous n'avons pas à nous inquiéter, car les lis des champs ne s'inquiètent pas.
        
    Le 25 avril 2021
    LES COULEURS DU PRINTEMPS / VOIR LES SIGNES D'ESPERANCE / LA PANDEMIE (27/04/21)
    Voici trois extraits de l'interview :
        
    1)-Les couleurs du printemps
    PERE LIVIO : Il se dégage de ce message un parfum de printemps.
    MARIJA : Ce n'est pas la première fois. La Sainte Vierge nous a déjà parlé du printemps dans plusieurs messages : le printemps des couleurs, de la nature qui s'ouvre, mais aussi de la foi.
    La Sainte Vierge nous appelle à vivre un printemps de la foi, de l'espérance et du courage que chacun de nous doit avoir parce que nous sommes tous appelés à être des témoins.
    PERE LIVIO : J'ai réfléchi moi aussi à cette phrase : "Je vous invite à témoigner de votre foi dans les couleurs du printemps". Notre foi doit être comme les couleurs du printemps qui sont gaies, vivantes et attirantes.
    MARIJA : Elle doit être aussi tendre, comme les choses printanières. Nous devons être gentils avec les autres, en particulier avec ceux qui n'ont pas la foi.
    PERE LIVIO : Oui, et nous devons aussi les attirer. De même que les fleurs attirent les papillons, notre foi doit susciter de l'étonnement chez les autres et attirer ceux qui sont loin de Dieu. Dans ce message, le mot "courage" revient deux fois.
    MARIJA : Quand le printemps arrive, la fleur qui est encore fermée n'a pas le courage de s'ouvrir. Mais lorsque les rayons du soleil commencent à la réchauffer, elle s'ouvre et devient belle. Nous devons nous aussi sortir de notre coquille et trouver le courage de témoigner.
        
    2)-Voir les signes d'espérance
    MARIJA : Je n'ai jamais vu un message qui ne soit pas un message d'espérance. La Sainte Vierge nous appelle, elle nous aime et elle nous encourage. Dans ce message, elle nous dit : "Je vous accompagne sur ce chemin de sainteté et je vous place tous dans mon Cœur Immaculé".
    La Sainte Vierge n'abandonne jamais personne et elle nous conduit vers son Fils, vers Jésus ressuscité, car nous aussi, nous devons ressusciter avec lui.
    La Sainte Vierge a une vision beaucoup plus large que la nôtre. Nous, nous voyons surtout les églises vides, les gens qui perdent la foi; nous voyons aussi la persécution des chrétiens, les nombreuses églises saccagées, tant de prêtres martyrisés...
    Mais la Sainte Vierge nous donne de l'espoir, elle nous donne des yeux pleins de tendresse, des yeux de printemps, des yeux pleins de foi, des yeux pleins de courage. Cela me touche beaucoup et je me dis que tant qu'elle est avec nous, nous ne devons pas avoir peur. Elle nous guide, elle nous aime, elle nous encourage. Elle nous a dit que nous ne devions pas avoir peur de l'avenir.
        
    3)-La pandémie
    MARIJA : La Sainte Vierge n'a jamais parlé de la pandémie. Ici, à Medjugorje, nous n'avons pas cette peur qui existe en Italie. Cela viendrait-il du fait que nous serions moins responsables ? En fait, je pense que cela vient plutôt de notre foi et aussi de notre besoin d'être les uns avec les autres, comme les premiers chrétiens qui s'aimaient les uns les autres et vivaient le partage...
    Je vois à quel point il est beau de partager, de partager non seulement la nourriture mais aussi notre expérience spirituelle. Oui, c'est vrai, il y a le virus. Mais il ne doit pas être plus important que notre relation avec Dieu. Beaucoup de gens ont peur d'aller à la Messe parce qu'ils craignent d'attraper le virus ! Nous devons avoir cette foi courageuse qui déplace même des montagnes. Je ne dis pas qu'il faut aller dans des supermarchés ou bien dans des discothèques bondés, mais je dis simplement que nous devons vivre ce moment avec sérénité et foi. Bien sûr, c'est un temps d'épreuve. Mais il ne faut pas que le Coronavirus devienne la chose la plus importante au monde.
        
    Le 25 mars 2021
    MARIJA PARLE DE L'APPARITION DU 25 MARS 2021, JOUR DE L'ANNONCIATION (28/03/21)
    Voici un extrait de l'interview :
        
    MARIJA : Quand elle est arrivée, ce soir, la Sainte Vierge était belle et, comme toujours, cela vous donne envie d'aller au Paradis. Quand elle est arrivée, elle a dit, ainsi qu'elle le fait d'habitude : "Loué soit Jésus-Christ" (...).
        
    Ensuite, la Sainte Vierge reste généralement en silence pour nous écouter, ou bien elle dit quelque chose.
    Mais aujourd'hui, j'ai spontanément voulu lui dire mon "merci" pour son "oui". En effet, aujourd'hui était un jour spécial, un jour de prière où nous avons beaucoup pensé à son "oui". Et si elle n'avait pas dit "oui", Jésus ne serait pas parmi nous. L'Esprit Saint n'aurait pas pu descendre sur elle.
        
    Elizabeth a dit à Marie : "D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?" (cf. Luc 1, 43). Cela a donc été très émouvant, pour moi aussi, de la voir. Je l'ai remerciée pour sa présence parmi nous (...). J'ai présenté à la Sainte Vierge toutes les personnes qui s'étaient recommandées à ma prière, je lui ai confié le monde entier, le passé, l'avenir...
        
    Lorsque la Sainte Vierge a donné le message, c'était merveilleux. J'étais en larmes. J'étais dans une joie profonde car je sentais que le Ciel était parmi nous. J'aurais voulu aller au Ciel avec la Sainte Vierge, et mes larmes étaient des larmes de gratitude. Par sa présence, la Vierge nous encourage.
        
    L'apparition de ce soir a été spéciale car, d'habitude, quand c'est un jour de fête, la Sainte Vierge arrive, donne le message, prie pour nous, nous bénit, puis elle s'en va. Avec humour, nous disons alors que c'est parce qu'il y a une grande fête au Paradis !
    Mais aujourd'hui, elle est restée plus longtemps que d'habitude. J'ai eu le sentiment qu'elle se sentait bien avec nous, ici, sur la terre. C'est là quelque chose de très rare et cela m'a beaucoup touchée.
        
    J'ai aussi senti que sa présence était pour nous une invitation à devenir saints, comme elle, et, comme elle, à dire "oui". C'est pour tout cela que j'ai dit que c'était une apparition spéciale. Il n'y a pas eu que la prière, la rencontre avec la Sainte Vierge, son message... Il y a eu bien plus encore, et mon cœur l'a bien senti.
        
    Voilà, je voulais partager avec vous ce moment très spécial... A chaque fête, la Sainte Vierge porte des vêtements de couleur or; et ce soir aussi, sa robe était beaucoup plus belle que d'habitude. Elle était comme brodée d'or.

        

    ARCHIVES >>


  • Quelques miracles eucharistiques présentés dans l'exposition du Bienheureux Carlo Acutis : "Les miracles eucharistiques dans le monde".
        

    glasses Site de
    l'exposition >>
        
        
    France
    Le miracle eucharistique de Bordeaux (11/05/21)
    Le miracle eucharistique de Bordeaux est étroitement lié à la communauté fondée en 1820 par le vénérable père Pierre Noailles  et qui est active aujourd’hui encore surtout en Asie et en Afrique.

    Le prodige advint vingt mois après la fondation de la communauté dans leur église Sainte-Eulalie, rue Mazarin, à Bordeaux.
    Jésus apparut dans l’hostie après que l’abbé Delort, qui ce jour-là remplaçait le père Noailles, eut donné la bénédiction avec le Saint-Sacrement.
    De nombreux fidèles étaient présents et purent contempler pendant plus de vingt minutes Jésus bénissant, gravé dans l’hostie exposée à l’adoration publique. Quelques-uns même témoignèrent avoir entendu dire par Jésus "Je suis celui qui est".
    Cet événement fut approuvé par les autorités ecclésiastiques, entre autres par l’archevêque de Bordeaux, Monseigneur d’Aviau, après qu’il eut entendu les témoignages des fidèles qui avaient assisté au prodige.
    Aujourd’hui encore, on peut visiter la chapelle du miracle et vénérer la précieuse relique de l’ostensoir des apparitions.
        
    Lien :
    Le panneau réalisé par Carlo >>
        
    France
    Le miracle eucharistique de La Rochelle (06/05/21)
    Le jour de Pâques 1461, madame Jehan Leclerc amena son fils Bertrand âgé de 12 ans à l’église Saint-Bartholomé.
    L’enfant, à 7 ans, à la suite d’une terrible chute, était devenu muet et paralysé.
    Au moment de la sainte communion il fit comprendre à sa mère qu’il voulait lui aussi recevoir Jésus Eucharistie. Mais le prêtre ne voulait pas lui donner la communion étant donné qu’il ne pouvait pas le confesser étant muet.
    A la fin, devant les supplications du garçon, le prêtre lui donna l’Eucharistie.
    Dès que Bertrand reçut l’hostie, il se sentit secoué par une force mystérieuse. Il pouvait bouger et parler, il était guéri. Selon le document écrit à la main tout de suite après le prodige, les premiers mots prononcés par Bertrand furent : "Adjutorium nostrum in nomine Domini !"
    Le document le plus digne de foi est le tableau manuscrit qui décrit visiblement ce miracle et qui est toujours conservé dans la cathédrale de La Rochelle.
        
    Lien :
    Le panneau réalisé par Carlo >>


  • Une rubrique entièrement consacrée aux paroles et aux prophéties concernant la France (les auteurs cités ont tous été reconnus par l'Eglise).
        
    glasses    
    Carlo Acutis
    LA FRANCE AVAIT UNE PLACE PARTICULIERE DANS LE CŒUR DE CARLO ACUTIS (07/06/21)
    Voici un extrait de l'interview qu'Antonia Acutis (la maman du Bienheureux Carlo Acutis) a accordée au Père Will Conquer dans son livre : "Carlo Acutis, un geek au Paradis" (2019) :
        
    Q : Est-ce que vous voulez partager avec nous le plus beau souvenir que vous avez avec Carlo en France ?
    R : Oui, c'est notre visite au Mont Saint Michel. C'était tellement beau. On est arrivé le soir en Normandie. A mesure que l'on s'approchait de cette baie magnifique, on voyait surgir le Mont. Au sommet du Mont, l'Archange Michel s'est dévoilé. Carlo était un passionné des anges. Il priait souvent son ange gardien, et avait une dévotion particulière pour saint Michel : "Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat".
    On s'est réveillé le matin, et il avait neigé pendant toute la nuit. A l'aube, on pouvait voir le Mont et toute la baie recouverts d'un manteau blanc. C'était splendide et très évocateur. Un merveilleux moment.
    Nous avons aussi visité Chartres, Paris, nous sommes allés dans la vallée de la Loire et bien sûr à Lourdes. Je garde tant de beaux souvenirs de ces endroits qui ont beaucoup compté pour Carlo et pour chacun de nous. La France avait une place particulière dans son cœur.
        
    Paray
    JESUS PARLE DU ROI DE FRANCE A SAINTE MARGUERITE-MARIE (18/04/21)
    En juin 1689, sainte Marguerite-Marie Alacoque (de Paray-le-Monial) a reçu ces paroles de Jésus concernant le roi Louis XIV (source : "Chrétiens magazine") : "Fais savoir au fils aîné de mon sacré Cœur que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu'il fera de lui-même à mon Cœur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des grands de la terre. Il veut régner dans son palais, être peint dans ses étendards et gravé dans ses armes, pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis en abattant à ses pieds ces têtes orgueilleuses et superbes, pour le rendre triomphant de tous les ennemis de la sainte Eglise".
        
    Pie XII
    LE CARDINAL EUGENIO PACELLI (FUTUR PAPE PIE XII) PARLE DE LA FRANCE (04/07/20)
    En juillet 1937, le Cardinal Eugenio Pacelli (futur Pape Pie XII) est venu en France pour présider la bénédiction solennelle de la Basilique de Lisieux au nom du Pape Pie XI. Son séjour en France s'est achevé par une Messe solennelle en la Cathédrale Notre Dame de Paris. A la fin de son homélie, il a dit : "L'âme de la France, de la Fille Aînée de l'Eglise, parle à mon âme. Ame de la France d'aujourd'hui, qui vient dire ses aspirations, ses angoisses et sa prière; âme de la France de jadis, dont la voix, remontant d'un passé quatorze fois séculaire... sonne aux heures critiques comme un chant de noble fierté et d'imperturbable espérance. Voix de Clovis et de Clotilde, de Charlemagne, de saint Louis surtout; leurs noms, leurs souvenirs jalonnent comme une route triomphale l'histoire d'une France qui marche et avance en dépit de tout, d'une France qui ne meurt pas !"
        
    Et en novembre 1944, alors qu'il était devenu le Pape Pie XII, il a dit à Mgr Pierre-Marie Théas (alors évêque de Montauban) : "Quand vous direz mon attachement pour la France, employez les mots les plus forts, et même ceux qui vous paraîtront excessifs, vous resterez toujours en-dessous de la réalité".
        
    Marthe Robin
    UNE PROPHETIE DE MARTHE ROBIN CONCERNANT LA FRANCE (06/06/20)
    Cette prophétie de la Vénérable Marthe Robin est citée par le Père Joël Guilbert dans son livre "L'heure est venue" (2018). Elle date de 1936 :
    La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme, jusqu’au point où l’on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d’elle, après l’avoir conduite à sa perte. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Elle sera sauvée, mais ni par les armes, ni par le génie des hommes, parce qu’il ne leur restera plus aucun moyen humain…
    La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C’est elle qui sauvera la France et le monde… Le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et par le Saint Esprit : ce sera la Nouvelle Pentecôte, le second avènement du Saint Esprit.
        
    Medjugorje
    LE PERE JOZO ZOVKO PARLE DE LA FRANCE (15/02/20)
    Voici quelques paroles du Père Jozo Zovko concernant la France (source : le site des "Apôtres de l'Amour") :
        
    La France, grande nation, est, par son baptême, responsable pour le monde entier de la foi. Ses missionnaires ont été les premiers en Asie, en Afrique, dans le monde entier.

         
    La France est grande parce qu'elle a une grande Eglise, de grands Saints... Mais que s'est-il passé après le Concile ? La France est devenue un désert spirituel !
        
    La France a perdu son chemin, sa direction; elle a perdu, semble-t-il, son Prophète. Elle a perdu son orientation, et nous ressentons cela, tous. Je voudrais vous en parler comme un ami, un frère, car je sais que la Sainte Vierge le veut, car je pense qu'Elle est là pour guérir et qu'Elle est un "signe" pour votre Eglise.
        
    Jésus est presque devenu un étranger chez vous. Beaucoup de français l'ont rejeté. C'est pour cela que, par avance, la Vierge a répété partout : "Priez le Rosaire", car le Rosaire veut dire connaître Jésus, aimer Jésus, vivre Jésus.
        
    Moïse avait entendu la voix du Seigneur : "N'aie pas peur, ton bâton, je le choisis comme le signe visible de ma Présence avec toi !"; "Touche avec ton bâton cette pierre, et une source jaillira"; "Touche avec ton bâton cette mer, et elle s'ouvrira !" C'était le signe de la grâce de Dieu, le signe de la force de Dieu.
        
    Et bien, ce signe n'est pas perdu ! Ce signe n'est cependant pas conservé au Louvre ! II est passé maintenant dans les mains de l'Eglise. La Sainte Vierge l'appelle le Rosaire, le chapelet.
        
    Le chapelet que tu tiens dans tes mains, c'est le signe de la Présence de Dieu avec toi. Croyez-moi, votre désert peut se changer en oasis. Pour des millions de français ce signe a été perdu...
        
    En chaque pèlerin français qui vient ici, la France a un nouveau Moise qui sait tenir le signe avec amour et foi, le signe qu'est le Rosaire... Que se serait-il passé si Moise avait perdu son bâton ? Plus rien ne se serait produit, car le vrai signe, c'est celui que Dieu choisit !
        
    Marie a choisi le Rosaire. Et le Rosaire, cette prière toujours nouvelle, cette puissance de Dieu qui se déverse en nous et fait de nous un seul cœur et une seule âme, ce signe dans tes mains que tu dois mettre en tant d'autres mains... C'est le chapelet qui sauvera la France ! Et tous, nous y gagnerons !

        
    Vatican
    LE PAPE GREGOIRE IX PARLE DE LA FRANCE AU ROI SAINT LOUIS (06/02/18)
    Voici un extrait d'une lettre que le Pape Grégoire IX (1170-1241) a écrite au roi Saint Louis (1214-1270). Cet extrait est paru dans le journal "La Bonne Nouvelle" en octobre 2007.
    Dieu, auquel obéissent les légions célestes, ayant établi, ici-bas, des royaumes différents suivant la diversité des langues et des climats, a conféré à un grand nombre de gouvernements des missions spéciales pour l'accomplissement de ses desseins. Et comme autrefois Il préféra la tribu de Juda à celle des autres fils de Jacob, et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France de préférence à toutes les autres nations de la terre pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif la France est le royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ. Pour ce motif, Dieu aime la France parce qu'Il aime l'Eglise qui traverse les siècles et recrute les légions pour l'éternité. Dieu aime la France, qu'aucun effort n'a jamais pu détacher entièrement de la cause de Dieu. Dieu aime la France où en aucun temps la foi n'a perdu de sa vigueur, où les rois et les soldats n'ont jamais hésité à affronter les périls et à donner leur sang pour la conservation de la foi et de la liberté religieuse.
        
    Citation
    LE PERE DE MONTEYNARD PARLE DE LA FRANCE (03/02/18)
    Voici une très belle citation du Père de Monteynard, le fondateur de "L'Eau Vive" (une œuvre familiale d'éducation chrétienne issue des "Foyers de Charité" de Marthe Robin) :
    La France est une idée de Dieu.
        
    Pellevoisin
    LA VIERGE DE PELLEVOISIN PARLE DES FRANCAIS (09/10/17)
    Les apparitions de Pellevoisin (qui ont eu lieu en France en 1876) n'ont pas encore été officiellement reconnues par l'Eglise. Toutefois, le 4 avril 1900, le Pape Léon XIII a signé un décret reconnaissant le scapulaire du Sacré-Coeur de Pellevoisin. Voici donc ce qu'a dit la Sainte Vierge, au sujet des Français, le 9 septembre 1876 :
    Ils veulent tout savoir avant d'apprendre et comprendre tout avant de savoir.
        
    Itapiranga
    IL EST L'HEURE DE REVENIR A DIEU AVEC UN CŒUR REPENTI (21/11/16)
    Les apparitions d'Itapiranga (au Brésil) ont été reconnues le 31 mai 2009 (jour de la Pentecôte) par l'évêque du lieu, Monseigneur Carillo Gritti. Voici un message donné par la Sainte Vierge (rapporté en 2013) :
    France, France, reviens vers Dieu. Il t’appelle. France, tu es aimée de Dieu. Aime le Seigneur et sois-Lui fidèle. France, Je t’ai tant donné, Je t’ai accordé tant de grâces. Ne pèche plus ! Reviens, reviens ! Dieu t’accorde encore un temps pour ta conversion. Il est l’heure de revenir à Dieu avec un cœur repenti et mon Fils te pardonnera.
        
    Marcel Van
    IL SUFFIRAIT D'UN SEUL FRANCAIS QUI AIME JESUS POUR QU'IL AIT DE NOUVEAU PITIE DE LA FRANCE (30/01/16)
    Suite à une question sur la France, Frère Eugène a répondu ceci à Marcel Van : "
    La France est actuellement très corrompue; tout le pays est communiste. On a tué des prêtres et on persécute la religion plus qu'en Russie". Troublé, Marcel Van a interrogé Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (qui lui parlait par le biais de locutions intérieures) et cette dernière lui a répondu (source : le site Praedicatho, du Père Walter Covens) :
    Reste tranquille, petit frère; même si les paroles du frère Eugène étaient dix fois vraies, tu ne dois pas te troubler. Même si toute la France était réellement telle qu'il le dit, il suffirait qu'on y trouve un seul Français qui aime Jésus, pour qu'il ait de nouveau pitié de la France.

        
    Marcel Van
    LA VIERGE MARIE A LA NOSTALGIE DE LA FRANCE (08/01/15)
    Le vénérable Marcel Van a écrit ces mots dans une lettre adressée au Père Léon Laplante (son Provincial) le 22 juillet 1947 (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
    J'ai reçu le 17 juillet votre lettre accompagnée d'une image de ma Mère Marie. Ce cadeau, vous me l'avez apporté de France; il m'a fait bien plaisir de voir que vous avez pensé à votre petit enfant. Je vous en remercie de tout cœur (...).
    Cependant, mon Père, il me semble que Marie a la nostalgie de la France; elle ne me regarde pas du tout. Les mains jointes et la tête un peu inclinée, elle porte son regard au loin. C'est probablement parce qu'elle a la nostalgie de la France qu'elle porte son regard dans cette direction, sans me regarder, comme je le désirerais. Mais peu importe; mon regard se porte dans la même direction que le sien, je suis sûr de voir plus tard comme elle ce qui se passe en France, puisque j'aurai regardé suivant son regard rempli de tendresse...
    Ah ! Mon cher Père, vous voyez que je parle sans suite; mais veuillez me comprendre quand même. Vous dites que c'est de votre propre main que vous avez fait toucher cette image-souvenir au lieu des apparitions, et ce lieu je sais qu'il se trouve en France; donc, en voyant que Marie ne me regarde pas, je lui dis avec joie : "Ô Mère, tu as la nostalgie de la France, ton Royaume, et c'est bien pour cela que ton regard y est resté fixé. Je te comprends très bien, ô Mère, et je ne m'en attriste pas..."
        
    Marcel Van
    LA FRANCE EST LE POINT DE DEPART DE L'EXPANSION DU REGNE DE L'AMOUR DE JESUS (03/09/15)
    Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n'est pas précisée (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
    VAN : Mais, Jésus, est-ce que l'expansion du Règne de l'Amour a déjà commencé dans le monde ?
    JESUS : Oui, déjà. Et le point de départ de cette expansion est en France même. Et c'est ta sœur Thérèse (ndlr : sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus) en personne qui est l'apôtre universel des autres apôtres de mon Amour. Oui, c'est de là qu'est partie l'expansion du Règne de mon Amour qui se prolonge actuellement. Et toi, Van, en écrivant mes paroles, tu travailles aussi à cette œuvre, comme je te l'ai dit auparavant.
    Il y a encore beaucoup d'autres apôtres que tu ne connais pas. Eux aussi travaillent dans un grand secret et se succèdent continuellement pour répandre dans le monde le règne de mon Amour.
        
    ARCHIVES >> 
        
    Lien :
    Le temps des secrets >>


  • Sur le site de Thierry et Myriam Fourchaud : "Tout à Jésus par Marie", il est possible de tirer au sort un message que la Sainte Vierge a donné lors d'une apparition reconnue par l'Eglise.
        
    A découvrir ici >>
        
    Note :
    Le 27 mars 1982, à Kibeho (au Rwanda), la Sainte Vierge a dit ceci à Marie-Claire : "Quand je visite quelqu’un pour lui parler, je veux m’adresser au monde entier. Si, maintenant, je viens dans la paroisse de Kibeho, cela ne veut pas dire que je viens seulement pour Kibeho ou pour le diocèse de Butare, ou bien pour le Rwanda, ou toute l’Afrique. Je m’adresse au monde entier".