• MEDJUGORJE ET LA VISION DE FRERE PACIFIQUE

    Quand on lit les fioretti de Saint François d'Assise, on découvre un épisode tout à fait extraordinaire (je vous le raconte ici avec mes propres mots, mais vous pourrez également le lire sur divers sites Internet en tapant "vision de frère Pacifique" dans vos moteurs de recherche) :
        
    Frère Pacifique, qui était un frère mineur, était un contemporain de Saint François d'Assise.
        
    Un jour, alors qu'il priait devant un crucifix situé à l'extérieur d'un sanctuaire où Saint François était entré pour se recueillir, il a eu une vision.
    Dans sa vision, il a vu dans le ciel de nombreux trônes dont l'un, plus élevé que les autres, était serti de pierres précieuses et rayonnait de gloire et d'éclat.
    Admirant sa splendeur, frère Pacifique s'est demandé pour qui ce trône était préparé.
    Soudain, il a entendu une voix lui dire que ce siège était celui de Satan (avant sa chute) et que, désormais, c'est François (c'est à dire Saint François d'Assise) qui l'occuperait.
        
    Un peu après que la vision ait disparu, frère Pacifique a de nouveau entendu une voix dans son coeur. Cette dernière lui a dit alors que si Satan avait perdu son trône, c'était à cause de son orgueil et que si Saint François l'occuperait un jour, c'était en raison de son humilité.
        
    Chers amis, est-ce que vous vous rendez compte ? Saint François d'Assise va occuper le trône qui était celui de Satan avant sa rébellion contre Dieu ! C'est au-delà de ce que l'on peut imaginer ! En effet, si Saint François d'Assise a été aussi puissant en humilité que Satan a été puissant en orgueil, alors c'est que l'humilité de Saint François est quelque chose qui nous dépasse totalement.
        
    Dans le prolongement de cette anecdote, je voudrais dire quelques mots sur Medjugorje.
    Pour moi, le fait que la Vierge Marie ait décidé d'apparaître dans une paroisse franciscaine, à Medjugorje, est un signe très fort que Dieu nous envoie. Cela signifie que quand un événement très important se passe, il faut une humilité qui soit proportionnelle à la grandeur de l'événement. Sinon, on passe complètement à côté.
    Cela veut dire aussi - et c'est sûrement là le plus important - que pour pouvoir accueillir, vivre et transmettre les messages de la Vierge en vérité, il faut avoir soi-même un "coeur de franciscain". Autrement dit, il faut que "l'écrin d'humilité" qui va recevoir les messages de Marie se trouve également à l'intérieur de nous-mêmes.