• L'EVANGELISATION SELON SAINT PAUL (réflexion personnelle)

    Une petite réflexion personnelle...
        
    Dans le Livre des Actes des Apôtres, il y a un passage où saint Paul se trouve à Athènes, en Grèce. Il attend Silas et Timothée.
    Le texte nous dit ceci : "Pendant que Paul les attendait à Athènes, il avait l’esprit exaspéré en observant la ville livrée aux idoles" (Actes 17, 16).

        
    Et un peu plus loin, il y a un autre passage où Paul se trouve à l'Aéropage et parle aux Athéniens. Son discours commence par ces mots : "Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux. En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription : "Au dieu inconnu". Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer" (Actes 17, 22-23).
        
    Je trouve que ce passage est tout à fait extraordinaire ! En effet, saint Paul ne dit pas aux Athéniens : "Votre ville est livrée aux idoles ! Vous êtes des hérétiques ! Vous adorez de faux dieux ! Vous croyez à des récits mythologiques !"...
    Au contraire, il parvient à voir "la petite lumière" qui brille au cœur de ce brouillard spirituel qui recouvre Athènes. Il voit notamment que ses habitants aspirent à Dieu (même si c'est d'une manière encore très imparfaite) et il leur dit : "Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux".
       
    Mais ce n'est pas tout ! Saint Paul montre également qu'il est un fin observateur et un fin diplomate. En effet, il parvient - et ce d'une manière extrêmement habile - à trouver la "faille" par laquelle il va annoncer le Christ. Il dit aux Athéniens : "En me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription : "Au dieu inconnu". Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer".
        
    Ce passage est lui aussi magnifique ! En effet, Paul ne parle pas aux Athéniens en les "prenant de haut". Il ne se montre pas arrogant. Au contraire, il parvient à leur montrer qu'il vient répondre à une soif qui est déjà en eux et qu'ils ont déjà exprimée eux-mêmes (la soif de connaître un Dieu qu'ils ne connaissent pas encore : "Au Dieu inconnu").
       
    L'attitude de saint Paul est très riche en enseignement. Elle nous aide aussi à nous poser au moins deux questions essentielles :
    Quand nous évangélisons (ou bien quand nous parlons à des frères croyants qui ont une foi différente de la nôtre : des Juifs, des Musulmans, des Protestants...), est-ce que nous savons voir le beau qui est en eux, nous aussi ? Et est-ce qu'à l'instar de saint Paul, nous savons - et ce avec habileté et avec douceur - trouver des moyens de faire passer le message de l'Evangile dans un climat de paix ?
        
    Nous savons que cela n'est pas toujours simple. Alors, puisse l'exemple de saint Paul nous inspirer au quotidien ! Oui, puisse ce magnifique exemple nous aider à être de véritables disciples du Christ et à faire connaître l'Amour de Dieu à tous ceux que nous rencontrons !
        
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit : "Que vos armes soient et la patience et un amour sans limite" (le 02/10/10).
       
    Lien :
    Pêcheurs d'hommes
    >>